Conférence régionale du parti YELEMA à Ségou : LA VIE DU PARTI ET LES QUESTIONS NATIONALES D’ACTUALITÉ AU MENU

La Cité des Balanzans a abrité, le week-end dernier, la première conférence régionale du parti YELEMA «le Changement» dans la région de Ségou. Les travaux de deux jours étaient présidés par le président du parti, Moussa Mara. Il était accompagné par plusieurs membres du bureau national.

Ont également pris part à la rencontre, les délégués venus de tous les cercles et communes de Ségou, les élus du parti et plusieurs invités.
Le président régional du parti YELEMA à Ségou, Issiaka Diarra, a expliqué le choix de la formation politique d’organiser des conférences régionales comme «un évènement majeur pour le parti et qui constitue une action innovante pour la commission exécutive de coordination et les coordinations régionales».

Ainsi, ce choix est une vision partagée et présente, pour la coordination régionale, l’opportunité de réunir le plus grand nombre de militants, responsables et élus de YELEMA autour d’une table en vue d’échanger sur la vie du parti dans la région de Ségou. Il s’agit aussi, selon lui, de donner les positions de la formation politique sur la situation socio-économique du pays.

A travers cette conférence, les participants étaient invités à contribuer, à donner des avis et idées, mais également d’apprendre pour une restitution fidèle à la base. En effet, la rencontre a permis aux uns et aux autres d’échanger sur la participation du parti aux échéances électorales de 2016 dans la région de Ségou. A travers les débats, les participants ont tiré les leçons et ont exposé des stratégies en perspectives des prochaines échéances électorales (législatives, locales et régionales).

La conférence a surtout été l’occasion de parler du parti, de son implantation, de sa marche, des efforts et difficultés rencontrées sur le terrain. En somme, les participants ont réfléchi sur comment renforcer la formation politique dans la Cité des Balanzans.
L’occasion était bonne pour le premier responsable de YELEMA de rappeler aux militants que cette formation est différente des autres partis. Il a souligné l’importance pour ces derniers de connaitre les fondements du parti pour pouvoir assumer et continuer son implantation. Et Moussa Mara d’ajouter que pour qu’ils puissent assumer cette différence, les militants doivent connaître ce sur quoi le parti est fondé.

Actualité oblige, l’ancien Premier ministre a profité de l’occasion pour faire le point sur la rencontre du parti avec le chef de l’Etat pour la présentation de l’avant-projet de Constitution. A ce propos, il indiquera que son parti a insisté sur l’inclusivité du processus, soulignant qu’il faut l’adhésion du peuple et de toute la classe politique.

Pour ce faire, M. Mara prône un dialogue inclusif afin de trouver la solution aux différentes crises. A cet effet, il a exhorté le président de la République à terminer avec le dialogue national qu’il avait entamé avec les partis politiques et les autres sensibilités du pays.

Mariam A. TRAORé AMAP-Ségou

L’Essor

Suivez-nous sur Facebook sur