Commune VI du district de Bamako : Quand des conseillers fustigent la gestion du maire

Curieusement, le candidat malheureux du parti au pouvoir, le Rassemblement pour le Mali en Commune VI du district de Bamako, Baba Sanou a du mal à digérer sa sanglante et raisonnable défaite à l’occasion du scrutin communal du 20 novembre 2016. Après avoir été désavoué par les populations de la commune VI, échoué également sur le terrain judiciaire ( du tribunal administratif jusqu’à la cour suprême )  Baba Sanou et ses acolytes ordonnent au gouverneur de Bamako, Ami Kane de suspendre le maire sous prétexte méprisable que ce dernier n’a pas de programme pour la commune. Quelle incongruité !

 

alou-coulibaly-maire-elu-commune-vi-6
Depuis l’installation du Maire de la commune VI et l’élection de ses adjoints, après avoir une énième fois échoué dans ses tentatives de devenir 2ème adjoint au Maire chargé des questions domaniales, Baba Sanou, préoccupé par la défense de ses intérêts personnels,  tente désespérément de rallier à sa cause des conseillers municipaux dans le seul but de détourner l’actuelle équipe de sa noble mission de s’occuper des préoccupations des populations. De l’intimidation aux menaces en passant par toute sorte d’actions indignes de responsables de son rang, ce vieux politicard, d’une race en voie de disparition, à la mairie depuis 20 ans, n’est prêt pour personne à s’inscrire dans une dynamique collective pour le développement de sa commune. Il vient de franchir le rubicon en s’adressant directement au Gouverneur du district de Bamako, qu’elle instruit de suspendre le Maire.  Après avoir colporté des mensonges éhontés au gouverneur dans le seul et unique but de nuire au Maire, il se couvre de son manteau de membre du parti au pouvoir pour donner des instructions au Gouverneur. C’est mal connaître madame le gouverneur dont le parcours et le professionnalisme constituent un rempart contre l’influence des oiseaux de mauvaise augure du genre Baba Sanou.
En effet, dans une sortie médiatique spontanée, le très éphémère maire de la commune VI en 1998, puisqu’il a été radié au bout de 8 mois de fonction, pour des faits qu’il sait,  Baba Sanou a tenté de faire comprendre à l’opinion d’un manque de programme de développement économique et social, d’une supposée gestion calamiteuse et de recrutement massif à la mairie. Toujours selon le candidat malheureux, le RPM n’aura pas été impliqué dans la gestion de la collectivité. Quel mensonge ! Tous les partis politiques ayant obtenu des conseillers ont décidé de se donner la main dans le cadre d’une plateforme pour gérer ensemble la commune. Baba Sanou a poussé le RPM à refuser cette honorable option contre l’avis de certains de ses collègues du même bord. Baba Sanou, trempé jusqu’au cou dans de nombreux scandales fonciers qui l’ont déféré parfois devant la justice, n’arrive pas à digérer sa mise à l’écart de la gestion foncière de la commune. L’homme a tout eu dans la spéculation foncière, son sport favori. Pire, il a piqué une crise de jalousie sans nom face aux très nombreuses  réalisations en cours notamment celles relatives aux opérations d’assainissement, d’accès à l’eau potable et les réhabilitations des quartiers de Sénou et de Yirimadio, toute chose qui prouve le dynamisme de la nouvelle équipe sous la direction éclairée du jeune Maire, qui a d’ailleurs reçu les honneurs du Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable pour toutes les initiatives locales en faveur de l’assainissement lors de la campagne nationale dédiée à la propreté  de Bamako. La mairie de la Commune VI a été l’une des rares à avoir investi dix millions de F CFA dans l’acquisition de matériel, et plus de 20 millions pour les ramassages des dépôts d’ordure de transit vers les dépôts finaux. La gestion calamiteuse du foncier héritée par la nouvelle équipe municipale est l’œuvre d’un Baba Sanou, faisant du processus de réhabilitation de Senou des plus dangereux et des plus compliqués de Bamako:  Senou est devenu une bombe foncière ! Les efforts personnels financiers et matériels fournis par le Maire et certains membres de son équipe pour relancer les travaux de réhabilitation de Senou ont été salués par tous: les membres du comité de réhabilitation du quartier peuvent en témoigner. Le quartier de Yirimadio est entrain de bénéficier des mêmes efforts pour redresser parfois des situations peu honorables, et ce, au nom de la continuité de l’administration et dans l’intérêt des populations de la commune VI. L’heure n’est pas au bilan, les actions déjà entreprises sont visibles et bien appréciées par les populations. Plusieurs actions et réformes sont en cours d’application dans les domaines de l’assainissement, le foncier, en un mot, dans les secteurs de développement : Près de 200 millions ont été investis: 4 forages d’eau dans les quartiers Yorodiambougou, Sénou, Dianeguela et Niamakoro, l’accès à l’eclairage public dans certains secteurs de Sogoniko, le ramassage des ordures à Yirimadio, les travaux de réhabilitation de Sénou et Yirimadio, le recasement des déguerpis de Niamakoro-Diallobougou etc… Seul Baba Sanou n’est pas capable de voir ces réalisations ! Cela en dit long sur la mauvaise foi et la méchanceté de l’homme qui se croit être le nombril de la terre. Pour désamorcer la bombe foncière que Baba Sanou a fait planer sur la commune, le Maire a cru bon renforcer le service contentieux  et l’informatisation de la mairie. C’est pourquoi des contrats de travail d’un an renouvelable ont été accordés à 4 personnes sur la base de leur compétence.. Baba Sanou et ses acolytes ont rapporté au gouverneur que le maire a recruté de très nombreux jeunes de l’URD dans toutes les structures de la Mairie. Baba Sanou n’a pas eu honte de reprendre les mêmes mensonges lors de sa honteuse sortie médiatique. Que Baba Sanou sache que la Mairie de la commune VI sera sous la responsabilité des élus URD durant ce mandat. Telle a été la volonté des populations telle est le sens du code des collectivités.
L’œil destructeur de cet élu de mauvaise race n’a-t-il pas vu les recrutements massifs opérés au sein des structures du Pays au profit des militants et sympathisants de son RPM ?
Baba Sanou fera mieux de se ranger toute honte bue dans le train du développement de la commune VI afin de guérir sa Méchanceté, sa  cécité et sa constipation intellectuelles qui risqueront de le détruire.
Nous y reviendrons dans nos prochaines parutions sur les tentatives de déstabilisation de la mairie de la commune VI par  Baba et ses complices.
Karamoko Dembélé

Par Aube d’Afrique

Suivez-nous sur Facebook sur