Commune V du District de Bamako : Le maire soupçonné d’avoir pris 60 millions aux opérateurs économiques

Le maire de la commune V du District de Bamako, Amadou Ouattara aurait conclu un contrat avec les opérateurs économiques pour vendre les alentours du terrain de football de Baco-djicorni. Ces révélations ont été faites par l’honorable Moussa Timbiné lors de la conférence inaugurale de sa campagne électorale, le lundi dernier au palais de la culture.

Devant la presse, l’honorableTimbiné a reconnu que sa relation avec son ancien secrétaire général s’est détériorée à la suite d’un problème foncier. Selon sa version, le maire a induit le conseil communal à l’erreur en la demandant d’adopter un contrat de construction des magasins avec des matériaux démontables dont la durée est d’un an renouvelable aux alentours du terrain de football de Baco-Djicoroni.

Mais dans les faits, les opérateurs économiques ont commencé à construire les magasins avec les matériaux durs et en occupant une grande partie du terrain. Partant de constat, la jeunesse s’est soulevée pour empêcher la construction. A en croire Timbine, ses investigations ont révélé que le maire est l’unique responsable. Suite à ce constat, l’honorable a convoqué une réunion au siège de la section pour écouter le maire.

Malheureusement, ses explications n’ont été convaincantes car il a été incapable de reconnaitre la qualité du contrat signé. Au finish, le maire a avoué avoir signé un contrat de bail d’une durée de 90 ans. Il a aussi reconnu avoir pris une somme de 5 millions aux opérateurs économiques. Les enquêtes de Timbiné ont révélé que le maire a pris une avance de 5 millions sur les 60 millions conclu entre lui et les opérateurs.

Pour l’honorable, depuis ces révélations, le maire a décidé de lui combattre, « Le maire Ouattara n’a pas été honnête avec la jeunesse, mais aussi avec son conseil communal. Je n’ai demandé à aucun jeune de se révolter contre le maire. Je lui uniquement rappeler à l’ordre et au respect des textes… »

Ciwara Infos

Suivez-nous sur Facebook sur