Commune III : l’Adema bat le rappel de ses troupes

Les cadres du Comite Exécutif (CE) de l’ADEMA PASJ étaient face aux militants et sympathisants de la section de la commune III du District de Bamako. L’évènement a eu lieu, samedi 28 septembre 2019, au Carrefour des jeunes de Bamako.

 

Organisée par la section de la commune III du District de Bamako, cette rencontre a mobilisé les  militants et responsables des vingt trois (23)  quartiers de la commune III organisé au sein de 17 sous section. Elle se situe dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations du 5éme  congrès ordinaire du parti qui a instruit à la direction du parti de faire des tournées dans toutes les structures du parti pour échanger avec les militants sur la vie du parti et s’imprégner des difficultés et dessiner de nouvelles perspectives.
Ainsi,  la rencontre était placée sous le leadership du Président du parti de l’abeille, le Professeur Tiemoko Sangaré, qui était entouré au présidium  par les membres du Comité Exécutif  dont les anciens ministres ,  Marimanthia Diarra , Sékou Diakite , Khalifa Sissoko, la Présidente du Mouvement des femmes de la commune III et maire de ladite commune Mme Djiré Mariam Diallo et le secrétaire Général de la section Adema de la Commune III non moins maire du District de Bamako, Adama Sangaré etc…
Dans son discours d’ouverture, le secrétaire Général de la section de la Commune III, Adama Sangaré, a, au nom de tout le peuple Adema, souhaité la cordiale bienvenue à tous les militants et sympathisants pour la grande mobilisation et adressé ses vifs remerciements au CE du parti pour l’initiative. Avant d’affirmer que le parti ADEMA se porte très bien dans sa commune. Pour preuve, il a évoqué que le parti a su conserver la mairie de la commune III et détient 12 conseillers sur 37 dans la commune.
Profitant de la rencontre, Adama Sangaré a annoncé le choix de sa section sur Mamadou Doucouré  pour  défendre les couleurs du parti à la prochaine élection législative, dans la circonscription électorale de la commune III de Bamako.
Il a déploré la démission de trois cadres de sa section suite à la gestion de l’élection présidentielle et souhaité le renforcement de la cohésion et de l’unité au sein du parti.
Pour finir , il a fait le point des activités de formations menées par sa section pour former les militants sur la loi électorale avant d’affirmer l’apport immense de sa section dans le cadre de la victoire du candidat  Ibrahim Boubacar Keita soutenu par le parti à la dernière présidentielle.
Ensuite , la Présidente du Mouvement des Femmes de la commune III, Madame Djiré Mariam Diallo et le représentant de la Jeunesse, ont affirmé la bonne santé du parti dans la commune et souhaité que le congrès du Mouvement des jeunes et des femmes de l’Adema prévue pour les 12 et 13 octobre prochain se tiennent dans un contexte apaisé  avant de demander des prières pour le repos des militants et militantes prématurément arrachés à leur affection.
A son tour , le Président du parti, Tiemoko Sangaré, a placé la rencontre dans son contexte qui vise à renforcer la communication entre le parti et sa base et redonner confiance aux militants du parti pour faire du parti de l’Abeille la première force politique du pays.
Pour le Président du parti, la tournée nationale du parti tenue en 2015 a galvanisé les militants pour donner au parti 1817 conseillers et 131 maires, à l’issue de la dernière élection communale de 26 novembre 2016.
Poursuivant ses propos, le Pr. Tiemoko Sangaré, a déclaré que le parti Adema compte 11 députés et 4 ministres et  a  sa responsabilité entièrement engagée dans la conduite des affaires publiques. Aux dires du Président Tiemoko Sangaré, 4 députés Adema ont quitté le parti pour d’autres. Il s’agit des députés de Diema, Koutiala, Kolokani et de Baraoueli.
Sur la question de la cohésion au sein du parti, il a affirmé que l’application de la discipline et des textes du parti constituent les seuls remèdes  et trouve que les controverses, suite au soutien du parti au candidat Ibrahim Boubacar Keita, dans le cadre  l’élection  présidentielle de 2018 était inutiles, car souverainement décidé par les militants, à l’issue d’un débat houleux au sein du parti .
A propos des questions, certains intervenants ont souhaité une meilleure représentation des jeunes au sein du comité Exécutif, d’autres ont réclamé la promotion des jeunes du parti aux postes de responsabilités pour une meilleure prise en charge du parti.
Pour mettre fin aux divisions au sein du parti  à la veille de chaque élection présidentielle, Sékou Diakité a préconisé la mise en place d’une commission de réflexion composée par les sages pour gérer les candidatures au sein du parti.
En réponse à ces questions, les cadres du Comité Exécutif ont dit avoir pris  bonne note des suggestions et demandé aux militants de se mettre en ordre de bataille pour les prochaines législatives et l’élection présidentielle de 2023.

Alpha Sidiki Sangaré

Canard Déchaîne

Suivez-nous sur Facebook sur