Choix d’un candidat pour la présidentielle 2018 : L’Adema au bord de l’implosion

L’ancien ministre du développement social et de la solidarité, Sékou Diakité, à peine désigné à la tête de l’Adema en commune 2 après une longue période de silence sur la scène politique, a jeté le trouble dans le camp du pouvoir en déclarant que l’Adema se doit d’avoir son candidat en 2018.

Inquiet de la tournure de ces déclarations, l’actuel secrétaire général du parti Tiemoko Sangaré, affirme avoir pris des dispositions pour neutraliser Sékou Diakité dans son idée de candidature au sein de l’Adema.

L’ancien Pdg de la  CMDT et actuel Maire de Sikasso Khalifa Sanogo rentre dans la danse par une prise de contact avec les membres influents de l’Adema qui n’ont pas de postes ministérielles dans le gouvernement. Des rencontres sont prévues cette semaine à Bamako entre Khalifa et Sékou Diakité ainsi que d’autres barons du parti.

Arouna Traoré 

Le Nouveau Réveil

Suivez-nous sur Facebook sur