Brèves du Lundi 24 Juin 2019

Désigné Haut représentant du chef de l’État dans la région de Mopti : Dioncounda rencontre le président de la République

Nommé lors du conseil des ministres du jeudi 20 juin 2019 haut représentant du président de la République au centre du Mali, le Pr Doincounda Traoré, ex-président par intérim après les évènements de 2012, a rencontré le chef de l’État le samedi 22 juin dernier. Occasion pour lui d’exprimer toute sa gratitude et tout son souci pour cette région du Mali.

Pour la résolution du problème qui sévit dans la cinquième région du Mali, Mopti, aucune force ne doit être laissée de côté. Toutes les opportunités susceptibles d’aboutir au dénouement de la situation doivent être saisies. D’où la nomination du Pr Doincounda Traoré comme haut représentant du chef de l’État au « centre du Mali. »

Parti à la rencontre du chef de l’État après cette nomination, il a tenu à expliquer : « J’espère contribuer à la résolution de ce problème au Centre du Mali avec l’accompagnement de chaque Malien, de chaque Malienne parce que mon pays aujourd’hui a besoin de ça. » Cette communion autour de ce problème est nécessaire à ses yeux dus à toutes les difficultés qu’il scrute tout autour : « C’est une lourde tâche. Mais lorsque le Mali fait appel à moi, je réponds», rapporte un communiqué publié sur la page Facebook du gouvernement du Mali.

1er déjeuner de presse entre le ministre de la Communication et des acteurs de médias : Le porte-parole du Gouvernement sollicite ‘’plus de professionnalisme’’ dans le traitement des informations sur la crise du centre
Samedi 22 juin 2019, le ministre de la communication, chargé des relations avec les institutions, porte-parole du Gouvernement, a organisé un déjeuner de presse à l’hôtel Maeva Palace avec les patrons de la presse écrite et audiovisuelle, les présidents d’associations de blogueurs, de la presse en ligne, et les influenceurs des médias sociaux. Le but de cette rencontre était d’échanger sur la situation sécuritaire qui prédomine actuellement au Mali et le rôle que doit jouer la presse dans l’apaisement et la cohésion sociale. Le ministre a demandé plus de professionnalisme dans le traitement des informations tout en veillant à l’éthique et à la déontologie. Avec des exemples, il a expliqué comment le mauvais traitement des informations peut conduire au génocide.

Fédération internationale de basket-ball : Hamane Niang informe le PM malien de sa candidature à la présidence de l’instance
Vendredi 21 juin 2019, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a reçu à Koulouba Horacio MURATORE, président de FIBA/Monde venu pour une visite de courtoisie. Celui-ci était accompagné par des participants du Congrès de FIBA Afrique.

Dans ce cadre, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, a reçu Hamane Niang, accompagné de cette délégation du Comité exécutif de la Fédération internationale de basket-ball Afrique (FIBA-Afrique) dont il est le président. Objectif, informer le PM de sa candidature à la présidence de la Fédération internationale de basket-ball. Dr Boubou Cissé lui a promis le soutien de l’ensemble des Maliens.

Cherif Ousmane Madani Haidara, président du HCIM : « Il n’y a ni guerre ethnique, ni de conflit religieux au Mali… »
En vue d’obtenir l’aide de Dieu dans le règlement de la situation sécuritaire, que traverse le Mali, ainsi que pour la bonne pluviométrie, une grande prière a eu lieu le vendredi dernier à l’initiative du Haut Conseil Islamique du Mali.  Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, a pris part à cette séance à la grande mosquée de Bamako.  A cette occasion, Cheick Cherif Ousmane Madani Haidara, président du HCIM, a félicité la présence du chef de l’État : « Le Prophète (PSL) a dit, une société dont les dirigeants politiques et les savants religieux sont dans la vertu, ce peuple- là peut être sauvé en substance, ce peuple n’ira jamais à vau-l’eau et ne sera pas perdu ».

A ses dires, il urge que tous les Maliens apportent leur contribution aux autorités de la République pour la résolution de ces crises. Il a fini par lancer un appel vibrant à tous les musulmans du Mali : « Nous invitons l’ensemble des musulmans du Mali à se rendre au stade du 26 mars le samedi 29 juin 2019 à 9 heures pour un grand meeting d’information afin de sauver notre pays, le Mali, il n’y a ni guerre ethnique au Mali, ni de conflit religieux au Mali, l’heure est arrivée d’avoir un seul idéal commun , le Mali », rapporte la cellule de communication et des relations publiques de la présidence de la République.

Le nouvel ambassadeur du Mali en Belgique rend visite à Tiébilé Dramé
Tiébilé DRAMÉ, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a reçu le nouvel Ambassadeur du Mali en Belgique, Mamadou Mandjou BERTHE. Celui-ci était là pour une visite de courtoisie avant de rejoindre son poste. C’était le vendredi dernier.

Journée de l’Enfant africain 2019 : Madame Keita Aminata Maiga s’indigne des tueries d’enfants
A l’occasion de la journée de l’Enfant africain, la première Dame du Mali, Keita Aminata Maiga (présidente de l’ONG AGIR) a effectué un dépôt de gerbe de fleurs au « Mur des Enfants » en mémoire au sacrifice des enfants innocents tués par racisme lors de l’apartheid en 1976 à Soweto en Afrique du Sud. Elle est restée aux côtés des enfants à la « Cité des enfants » du Mali à l’occasion de cette journée. Juste après le dépôt de la gerbe de fleurs, l’épouse du chef de l’État s’est indignée : « Nous avons mal, nous avons très mal, des enfants sont morts, des enfants continuent toujours de mourir. Ce qui se passe au Mali, je me demande à présent, tous les soirs je me dis » pourquoi ? Pourquoi ? » qu’avons-nous fait, nous les parents, nous les adultes, nous les jeunes ? Qu’avons-nous fait pour que cela nous tombe sur nos têtes ! »

Rencontre de réflexion sur la culture de la paix au CICB : consolider l’unité nationale et la cohésion sociale, l’entraide, la solidarité
Une Rencontre de réflexion pour la Culture de la paix au Mali a eu lieu au Centre International de Conférences de Bamako (CICB) le vendredi 21 juin 2019. C’était sous la coprésidence de Madame N’Diaye Ramatoulaye DIALLO, du Médiateur de la République, du Président du Conseil Économique, Social et Culturel. Ont participé à cette grande rencontre des anciens premiers ministres, des anciens ministres de la Culture et d’autres anciens ministres, des familles fondatrices de Bamako, de la coordination des chefs de quartiers de Bamako, des présidents des Associations communautaires, des représentants de différentes confessions religieuses, des associations faîtières de la culture, des écrivains, cinéastes, historiens, amis de la culture, de la société civile, de la presse écrite et audiovisuelle, etc., précise-t-on dans un communiqué publié sur la page de ministère Actu. L’objectif de cette journée était de réunir les forces vives de la nation afin de consolider l’unité nationale et la cohésion sociale, l’entraide, la solidarité, etc.

Primature : Le parlement des Enfants soumet ses doléances au premier ministre 
Jeudi 20 juin 2019, une délégation du Parlement des Enfants a été reçue par le Premier ministre. Elle était conduite par Mariam Aldianabangou, présidente du groupe parlementaire « survie de l’enfant ».  L’objectif de cette visite était de s’indigner des atrocités commises contre les enfants au Mali, notamment dans la région de Mopti. Le problème de la déscolarisation des milliers d’enfants au centre a été abordé avant que les parlementaires demandent au PM d’offrir aux enfants des infrastructures sociales de base pour assurer une bonne santé et une bonne hygiène des enfants.

Dr Boubou Cissé a demandé aux parlementaires de prendre part au dialogue national. Il s’est dit engagé pour la protection des enfants, idem pour son gouvernement.

 

Source: lepays

Suivez-nous sur Facebook sur