BOUBACAR ALPHA BA A PROPOS DES LEGISTATIVES : « Les sommes débloquées pour les élections législatives sont entièrement assurées par l’Etat malien»

A la veille de la clôture du dépôt des dossiers  à candidature aux législatives, les responsables, chargés de la question ont animé une conférence de presse ce vendredi 14 février dans les locaux du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation pour évoquer les enjeux et  défis liés  au processus électoral.  

 

Les orateurs assurent que tout est fin prêt pour la tenue du scrutin dans la transparence et dans la crédibilité.  Et ladite conférence de presse a été entre autres animée par le ministre de l’administration et de la décentralisation territoriale Boubacar Alpha Ba,son secrétaire général Adama Cissouma, le directeur  général de la délégation  aux élections SiakaSangaréC’était en présence du porte-parole du gouvernement Yaya Sangaré et le président de la CENI Mamadou Ba. Les conférenciers se sont exprimés entre autres sur l’état des lieux du niveau d’exécution des activités menéesles  questions relatives aux modalités du fichier électoral, la sécurisation  du processusles mécanismes du contentieux électoral et des dépouillements du scrutin.

Le général Siaka Sangaré s’est réjoui  de l’amélioration enregistréautour du processus électoral et de relever que 7  663 464 d’électeurs sont provisoirement recensés et repartis entre 22 145 bureaux de vote  et cela, souligne-t-il avec la création de 12 465 centres dans les différentecirconscriptions électorales du pays.

M Adama Cissouma a indiqué que les circonscriptions électorales des nouvelles régions créées ne seront pas concernées lors des législatives prochaines. Et  d’inviter de passage  les électeurs d’aller voter dans les anciennes circonscriptions électorales de leurs localités respectivesCesinsuffisances seraient liées à la lenteur du découpage administratif qui devrait en principe trancher les questions  des cercles et communes dans les nouvelles régions crééesLe secrétaire général du ministère de l’administration territoriale a souligné la nécessité de revoir les modalités  de désignation des assesseurs, la gestion relative à la procuration, et l’audit du fichier électoral. De quoi se rassure le  ministre de l’Administration territoriale Boubacar Alpha Ba quant aux mesures  prises par son département  à palier ces préoccupations. Partant, le ministre a  souligné la participation de la diaspora à ces échéances  électorales  et d’inviter les responsables des partis politiques à la confiance aux institutions de l’Etat pour relever les défis de l’heure.

Yacouba COULIBALY

Figaro du Mali

Suivez-nous sur Facebook sur