Au Mali, la MINUSMA finance un projet pour la mobilisation des femmes autour des élections

À Gao également, la MINUSMA continue d’appuyer les femmes pour que leurs préoccupations soient intégrées par les candidats à la présidentielle.

 Le Bureau régional de la MINUSMA à Gao vient de financer un projet visant à assurer une meilleure prise en charge des préoccupations des maliennes dans les projets de société des candidats à l’élection présidentielle de 2018. C’est à la faveur d’une cérémonie, tenue Le 30 juin dernier au gouvernorat de Gao, qu’a été présentée l’initiative. « Ce projet vise à préparer, outiller et former les femmes de la région de Gao à la maitrise de la loi 52 du 18 décembre 2015 instituant des mesures pour promouvoir la perspective genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives, et la résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations unies à l’effet de leur promotion, » a précisé Coumba Hachimi Maiga, Présidente de la plateforme des femmes leaders de Gao pour une stabilisation sécuritaire et politique dans la région.

D’un montant d’environ 26 millions de FCFA financé par la MINUSMA, cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du Processus d’Alger, notamment à travers la pleine implication des femmes de Gao dans le processus de paix et pour une tenue inclusive et apaisée des prochaines élections présidentielles. La MINUSMA a comme priorité, dans le cadre de son mandat tel que défini dans la nouvelle résolution 2423 du 28 Juin, d’encourager et supporter la mise en œuvre de l’Accord et promouvoir la participation des femmes dans ce sens. « Malgré la volonté politique manifeste du Gouvernement du Mali et les efforts considérables des partenaires techniques et financiers, ainsi que celle des organisations de la société civile, la participation féminine au processus électoral reste un enjeu majeur. C’est donc dans ce cadre que la MINUSMA œuvre aux côtés du Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, des organisations de la société civile malienne travaillant sur les questions du genre et de tous les partenaires techniques et financiers intéressés en vue d’entreprendre des actions urgentes pour accompagner la campagne de la mobilisation massive des femmes maliennes dans le cadre de l’élection du 29 juillet, » a déclaré Oumar BA, Chef du bureau régional de la MINUSMA à Gao.

Ce projet a été lancé en présence du Gouverneur de la région de Gao, du Chef du bureau régional de la MINUSMA, des responsables des organisations de femmes de la société civile et de plusieurs autres acteurs dont 300 femmes venues de différentes localités de la région. La sensibilisation des femmes sur leurs potentialités dans le processus électoral, l’importance de la mobilisation des femmes le jour du vote pour augmenter considérablement le taux de participation, partager les projets de société des différents candidats pour les pousser à voter, sont entre autres activités prévues par la plateforme des femmes leaders de Gao pour une stabilisation sécuritaire et politique dans la région de Gao. « Chères sœurs et filles, nous savons de quoi vous êtes capables quand vous le voulez bien. Au fil du temps, vous avez fait montre de votre engagement et de votre responsabilité pour la réussite des élections que notre pays a eu à organiser. Mobilisons-nous pour jouir de notre droit au vote en retirant nos cartes et en allant voter. C’est à ce prix que nous exprimerons mieux notre citoyenneté, » a lancé Haidara Aissata Sangho, Directrice régionale de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille.

La plateforme des femmes leaders de Gao pour une stabilisation sécuritaire et politique de la région de Gao est un regroupement d’une quarantaine d’organisations féminines, coordonnée par un bureau régional élu en assemblée générale.

« Nous nous engageons à accompagner le gouvernement et la MINUSMA, partenaire privilégié qui, à son tour accompagne aussi l’état pour la mise en œuvre de l’accord notamment dans sa disposition relative à l’organisation des élections, » a promis Coumba Hachimi MAIGA, présidente de la plateforme des femmes leaders de Gao pour une stabilisation sécuritaire et politique dans la région.

Sourcelaminute.info

Suivez-nous sur Facebook sur