Attaque contre le zawiya de Niarela : Les députés ADP-Maliba exigent que les responsabilités soient situées

Les députés  de l’Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba), avec à leur tête l’honorable Mamadou Alpha Diallo, étaient, lundi 8 avril 2019, au Zawiya de Niarela. Cette grande mosquée a été la cible des échauffourées entre les forces de l’ordre et les manifestants dans la soirée du vendredi 5 avril. Après constat, les députés des sociaux-démocrates promettent des  interpellations des autorités concernées par cette affaire. 

 

Le Zawiya de Niarela   a été l’objet d’attaques des forces de l’ordre et de sécurité après la manifestation de vendredi après-midi. Pour exprimer leur compassion, les députés de l’Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba), Mamadou Alpha Diallo, a été constaté les dégâts.

La délégation spéciale du président d’honneur de l’ADP-Maliba (composée des membres du parti, de son club de soutien et de sa famille) a d’abord rendu visite  à ladite Zawiya et au domicile du Chérif de Nioro, à l’Hippodrome. Objectif : témoigner à la Zawiya de Niaréla et à la famille du Chérif de Nioro leur soutien et accompagnement au nom du président d’honneur de l’ADP-Maliba.  La délégation a qualifié l’acte de barbarie qu’il condamne avec la dernière énergie. Selon l’honorable Mamadou Alpha Diallo, des actions seront prises à hauteur de l’entêtement.

200 gaz lacrymogènes jetés à la Zawiya

Pour lui, une interpellation pour situer les responsabilités n’est pas à exclure. « Nous demandons que les responsabilités soient situées et que les responsables soient punis. On ne peut pas comprendre qu’un lieu de culte soit profané de la sorte. Il faut vous attendre à une interpellation de la part des députés de l’ADP-Maliba, pour comprendre comment cela a pu arriver », a indiqué le député de Nioro.

Au nom du Chérif de Nioro, Mohamed Ould Cheicknè Haïdara dit Bouyé, son fils a condamné l’acte des forces de l’ordre qui, selon lui, étaient en mission commandée. « Il y a deux moquées aux alentours de notre Zawiya, mais aucune d’entre elles n’a été attaquée. Mieux encore, aucun autre lieu de culte n’a été attaqué à Bamako ce jour-là sauf notre Zawiya. C’est la preuve que les éléments des forces de l’ordre étaient en mission commandée », s’est-il résolu.

Pour eux, cette agression ciblée ne les dissuade pas de leur mission. Ils restent engagés et déterminés pour mettre en pratique les paroles de leur guide, le Chérif de Nioro. Et cela se fera de façon pacifique. « Contrairement à  cet acte barbare du gouvernement, les manifestants contre le chef du gouvernement agiront pacifiquement jusqu’à l’atteinte de leur objectif qui est le départ du Premier ministre », a assuré le fils de Bouyé.

Le porte-parole, Youba Bah, au nom de la famille du Chérif de Nioro, a remercié toutes les bonnes volontés qui ont manifesté à leur égard leur soutien et accompagnement.

Au cours de cette attaque des forces de l’ordre contre la Zawiya de Niarela, plus de 200 gaz lacrymogènes ont été jetés sur le lieu de culte et au moment où les adeptes étaient en plein zikr.

Zan Diarra

Soleil Hebdo

Suivez-nous sur Facebook sur