Appels répétitifs à la subversion : Moussa Sinko est-il au-dessus de la loi ?

Depuis sa démission de l’armée pour des raisons plus qu’obscures, l’ancien Général Moussa Sinko Coulibaly ne perd aucune circonstance pour se donner en spectacle, multipliant en cela les déclarations à l’emporte-pièce.  Foulant aux pieds les principes de la loi et les valeurs républicaines, il va dans ses diatribes musclées jusqu’à préconiser le renversement du régime. Il le répète sans cesse, comme s’il se fait un malin plaisir de dévier la République, et cela, dans une impunité qui interpelle l’Etat au plus haut niveau.

 

L’habitude étant une seconde nature, l’ex-putschiste, ancien général de l’armée, a du mal de se débarrasser de ce sobriquet d’insurgé qui lui colle à la peau. Allant jusqu’à ignorer les valeurs républicaines qui encadrent la démocratie, synonyme de respect de la loi, en tout cas pour un général bon tient, ce nostalgique de coup d’Etat, insurgé dans l’âme, ne se sent plus tenu à aucune rigueur de la vie démocratique. Un seul slogan chez lui : « mettre fin au régime ». C’était même son slogan de campagne présidentielle. Tel un mal aimé politique, cherchant coûte que coûte une place au soleil, quitte à entrainer le chaos derrière lui, il ne cesse de multiplier les assauts contre l’autorité et la stabilité de l’Etat.

Notre pittoresque général à la retraite sait bien qu’ailleurs, le tweet qu’il a fait publier, et qui a été relayé en boucle sur les réseaux sociaux et les médias, lui aurait fallu de sérieux ennuis judiciaires, à défaut d’une interpellation policière en bonne et due forme. Il a notamment tweeté, sans daigner même avoir la moindre compassion pour les soldats tombés au champ d’honneur, qu’« il est impérieux de mettre fin à ce régime incompétent pour abréger la souffrance du peuple ».

Honte pour un général ayant servi la République ! En l’absence d’une réaction officielle de l’Etat face à cette déviance avérée à la loi, le mépris a certainement passé par là, beaucoup de Maliens, anonymes ou non ont cru devoir apporter leur lot de correction à cette déclaration fanfaronne du général à la retraite. En exprimant leur indignation face aux propos de l’ancien officier qu’ils n’hésitent plus à assimiler à un « officier félon », les citoyens lui réservent le seul jugement qui lui reste : un général nu, comme un roi nu, qui ne peut mériter le privilège de la haute fonction de l’armée dont la chance de la vie lui avait donnée de connaître au nom de son pays et dont il a fini, par ses propres turpitudes, de quitter.

Au grand soulagement de la nation. En attendant que le jugement de l’histoire ne se fasse…

Oumar KONATE

L’indignation des internautes

Abba Abba : sa place, c’est au front, aux côtés des militaires, officiers et sous-officiers. Le Mali manquerait d’officiers peut être, mais pas de discutailleurs.

Bréhima Mamadou KoneAbba Abba, Nous avons plus de généraux que l’armée israélienne et l’armée française. Nous n’avons pas un problème de généraux.

Mamadou Banne : Nous sommes dans le gouffre de votre stupide coup d’État, le plus bête de l’histoire. C’est vous qui avez refusé de combattre.
C’est vous qui avez nommé plusieurs officiers à l’extérieur au moment où le pays était attaqué.

Seydou Simbo Diakite : Venant de lui! C’est lamentable. S’il a du répondant qu’il saisisse le procureur général. Comme d’aucuns prétendent qu’il détiendrait des dossiers! Moi, à la place du ministre Malick, il répondrait de ses dires devant une juridiction. Il a eu toute la latitude de faire partir ce régime à travers les urnes. Il convient d’être digne avant de s’indigner.
Be Safe.

Amadou Bagayoko : C’est très clair !!!!

Seydou Dembélé : Je confirme kôrô.

Seydou Oumar Cissé : Il a raison, sauf qu’il est lâche.

Seydou Simbo Diakite Seydou Oumar Cissé : Il est moins qu’un lâche. Merci de me rappeler ses hauts faits?
Je signe mon frère et intime Saddam!

Seydou Oumar Cissé Seydou Simbo Diakite : merci mon frère

Seydou Simbo Diakite : Seydou Oumar Cissé ! Comme tu fais profil bas je te chahute ! Tu te rappelles du Général Viliers (Cemga) qui a rendu sa démission à M. Macron). Lui, il a voix au chapitre car il a honoré la fonction et le titre d’officier supérieur, mieux après sa démis…Haut du formulaire

Jean-Baptiste Moctar Keïta : De grâce, s’il arrivait à réaliser ses vœux, qu’il laisse au moins le procureur du Pôle économique faire le reste de son travail.
Un général sur le champ de bataille, c’est pas au Mali quand même.
Le régime est certes incompétent, mais Moussa SC a-t-il la compétence?

Moussa Diakite : Qu’il nous précise comment. S’il insinue un coup de force, il devrait être entendu par la justice

Amadou Bagayoko : Kabakoflaikoyi !!!!
Il était ou en 2013 ??

Larmes des pauvres

L’ex-auteur de coup d’Etat manifeste sa nostalgie, au moment où les #Mali-ens pleurent la perte de ses enfants.

Hamadou Keïta : Dans un pays en guerre quand un général démissionne ça s’appelle la haute trahison.

Abdoulaye ABOUBACRINE

Wallaï! En plein conflit dans le pays un général démissionne, dans un autre pays, c’est la potence, surtout qu’il fait partie de ceux qui ont mis ce pays à terre. C’est triste de sa part…

Ibrahim Saleh

En temps normal et dans les normes de l’art, ces propos, s’ils émanent bel et bien du sieur Moussa Sinko, sont considérés comme: – grave tentative de déstabilisation, – Incitation au désordre, – flagrante atteinte à une institution démocratiquement élue et installée.

TiégoumMaïga

On doit le poursuivre pour désertion en temps de guerre. Démissionner de l’armée alors qu’on est général et le pays en guerre, cela ressemble à de la haute trahison. Un peu de décence

JawaraSegah :

Un général de bureau se doit de la fermer…en pareille circonstances

Oumar Tourė

Oui, un général de bureau auquel un général de terrain n’arrive pas a apporter les preuves de sa compétence. Les tortues savent où se mordre.Bas du formulaire

junior

Quand l’ignorance et le manoulisme font fusion. Vous devriez avoir honte de votre minable existence.

Amadi Diawara : Il faut vous taire. Qui vous a dit de démissionner ? Vive IBK !

Oumar Pascal : Vous êtes en grande partie responsable de cette situation.

FatoumaHarber

Ce gars ne connaît pas la honte, sinon il nous épargnerait sa présence comme général démissionnaire pour chercher la présidence.

King_Kunta

Ayez un peu honte, svp, et respectez les Maliens. Il n’ya pas que des analphabètes dans ce pays, d’accord ?

Samantigui Doumbia

À votre place, j’aurais honte. Vous avez préféré abandonner les jeunes aux profits du fauteuil.

Alihou Haïdara

Tu seras traduit devant la justice pour incitation à la violence et coup d’Etat.

Ibrahim Fabou Keïta

Je ne comprends pas pourquoi on impute ces agressions au gouvernement. À moins qu’on éclaire ma lanterne. Que feriez-vous si vous étiez à la place du Président actuel?

Le Mali ma Patrie

Qu’attend la SE pour arrêter ce guignol? Il aurait dû passer la nuit au gnouf et pour de longues années pour être moins bête ! Traitre ferme ta gueule! Vive IBK l’homme béni!

Samaké Yacouba M’pie

Un moins que rien qui se moque aussi de la souffrance du peuple, un des faux généraux du Mali : Où étiez-vous quand votre coup d’Etat raté avait mis dans l’état actuel.

Modibo Diakité

Ce régime vaut mieux qu’un officier poltron, déserteur qui démissionne de l’armée en temps de guerre pour ne pas aller au front, mais devenir président. Quelle forfaiture et quelle indignité. Mais ne t’en fais pas ; on va t’introniser roi ou empereur, piètre politicien.

beidycisse

Écoutez-moi, ce faux général indigne fuyard qui démissionne de l’armée en pleine guerre. Tu n’as pas honte de venir nous dire ça ici. Si le Mali est plongé aujourd’hui, c’est pas à cause du coup d’Etat de 2012, dont vous avez pillé le pays

La Preuve

Suivez-nous sur Facebook sur