Aminata Dramane Traoré à propos du dialogue : « Nous avons un Mali à reconstruire sur des bases saines»

En marge de la deuxième phase du dialogue national inclusif, le Triumvirat a animé une conférence de presse, ce lundi 14 Octobre 2019, au siège du médiateur de la république. Conférenciers principaux, le Président du triumvirat, M. Baba Akhib Haidara, l’ancien Premier Ministre, M. Issoufou Maiga et Aminata Dramane Traoré. L’objectif était de présenter le bilan de la première phase du dialogue et des perspectives. L’occasion pour Aminata Dramane Traoré d’inviter l’ensemble du peuple malien à se retrouver.

Le dialogue national inclusif est entré dans sa deuxième phase le 14 Octobre dernier. Après les différentes communes du pays, c’était au tour des cercles et du district de Bamako de donner leurs propositions pour une sortie de crise définitive de notre pays.

L’occasion pour le triumvirat de dresser le bilan du dialogue à mi-parcours. En effet, selon le président du Triumvirat, Baba Akhiba Haidara, le dialogue s’est tenu dans 605 communes du Mali sur 611 prévues. « Le dialogue s’est tenu dans toutes les régions du Mali. Il n’a pas pu se tenir dans d’autres communes pour des raisons diverses. L’insécurité était la cause pour certaines, et le problème de développement local pour d’autres » a-t-il laissé entendre, avant d’ajouter : « nous avons respecté et suivi à la lettre certains amendements des termes de référence du dialogue » a-t-il déclaré.

Pour Aminata Dramane Traoré, membre du triumvirat, ce dialogue est l’ultime chance pour notre pays de retrouver la voie du développement. La crise est tellement profonde que seule l’union des fils et des filles, un diagnostic sérieux de l’état du pays pourront redonner au Mali, sa lettre de noblesse d’antan, estime Aminata Dramane Traoré. «Le pays est malade. Nous avons un Mali à reconstruire sur des bases saines »a-t-elle martelé.

En réponse aux questions de nos confrères sur le boycott de certains partis de l’opposition à ce dialogue, le triumvirat précise : « C’est par voie de presse que nous avons aussi appris le désistement de la CMA et de certains partis politiques de l’opposition à participer à ce dialogue. Nous ne connaissons pas leur motif, mais nous allons les rapprocher. Car il n’y a pas autre solution que le dialogue » a indiqué l’ancien Premier ministre, Issoufou Maiga.

Et à Aminata Dramane Traoré d’aller plus loin : « nous n’avons ménagé aucun effort pour rassurer les uns et les autres. Nous avons rencontré pas mal de malentendu. Mais, il faut aussi savoir que l’opposition n’est pas monolithique » a-t-elle conclu.

Boubacar Kanouté

Source: Page Facebook le Figaro du Mali
Suivez-nous sur Facebook sur