Afin de diviser pour mieux régner : IBK monte les guides religieux les uns contre les autres !

Avec les guides religieux les plus influents au Mali que sont : le chérif de Nioro M’Bouyé Haidara, le président du Haut conseil islamique Mohamoud Dicko et Ousmane Cherif Madani Haidara, IBK a adopté un système 4.4.2. L’objectif recherché : «  monter les uns contre les autres afin de les affaiblir et ensuite user de son pouvoir pour les influencer ».   

IBK a nommé  le guide des Ançar-dine Ousmane Haidara comme le parrain de l’édition 2017 du mois de la solidarité avec un gros budget de fonctionnement jamais égalé. Il avait au paravent donné une enveloppe de 100 millions CFA au président du Haut conseil islamique du Mali (Hcim) Mohamoud Dicko pour tenter d’acheter des adhésions autour du projet de retour du gouverneur et de son administration à Kidal.

Au Mali, nous savons tous qu’il existe une rivalité entre Dicko et Haidara et cela n’est plus un secret de polichinelle. Selon des indiscrétions Haidara était très frustré en apprenant la désignation de Dicko pour mener une médiation pour le retour de l’Administration à Kidal avec à la clé un colossal budget de fonctionnement. Pour amadouer Haidara, IBK lui donne 150 hectares pour seulement énerver le cherif de Nioro M’Bouyé qui a refusé son don à l’occasion du Maouloud ; et qui aurait interdit la présence de son ministre des Cultes et des Affaires religieuses à son prêche.

Diviser pour régner

En politique, diviser pour régner (du latin divide et impera) est une stratégie visant à semer la discorde et à opposer les éléments d’un tout pour les affaiblir et à user de son pouvoir pour les influencer. Le président IBK en offrant 150 hectares au guide des Ançar, le Cherif Ousmane Madani Haidara, en cette veille des élections présidentielles de 2018 veut tout simplement monter les guides religieux les uns contre les autres pour les discréditer. Les disciples du mouvement Ançar (plus d’un million de personnes) avec leur cotisation mensuelle de 1650 FCFA par personne peuvent-ils manquer de fonds pour s’acheter un terrain de 150 ha? Hier IBK s’affichait avec le Cherif de Nioro, aujourd’hui c’est le Cherif des Ançar et demain ça sera le tour de qui? Est-il nécessaire de rappeler que le cadeau fait par un homme politique n’est jamais gratuit?

Au moment où le Cherif recevait ce cadeau empoisonné devant ses disciples, les enfants des pauvres meurent dans nos prisons par manque d’espace. En effet, la Maison centrale d’arrêt de Bamako accueille aujourd’hui 1792 pensionnaires pour une capacité de 600 places. En moyenne 20 nouveaux détenus arrivent par jour. 1056 détenus attendent un jugement. Les détenus sont entassés à 274 par chambre. Or chaque chambre est conçue pour accueillir 50 détenus.

La Rédaction

 

Par Le Témoin

Suivez-nous sur Facebook sur