Affaire RN3: le PM envoie Seynab à Kayes et reçoit ‘’Sirako’’ ce matin

Kati continue la journée d’action commencée le vendredi avec le blocage de la RN3. Des centaines de personnes bloquées à l’entrée de cette ville par des manifestants. À Kayes, face au silence jusqu’ici des autorités, les jeunes se concertent sur l’éventualité de reprendre le blocus. Tandis que dans d’autres localités confrontées aux mêmes problèmes, des journées d’action sont annoncées, comme à Gao pour le 31 aout.

Suite à une publication de notre confrère Le Figaro du Mali dénonçant l’indifférence des autorités, le gouvernement choisit enfin de sortir de son mutisme pour informer sur les actions qu’il envisage.
Selon un communiqué de la Primature, « Par la publication du journal le Figaro Mali, en date du 25/08/2019, intitulée « Blocus de la route nationale Kayes- Bamako : Le PM instruit l’indifférence jusqu’à nouvel ordre !, la Primature constate la volonté de cet organe de presse à informer l’opinion sur l’actualité nationale.
Toutefois, pour une information correcte et saine des populations, il conviendrait de veiller au respect des règles de déontologies du journalisme définies dans les textes qui régissent l’exercice de la profession.
Le titre de l’article « Blocus de la route nationale Kayes- Bamako : Le PM instruit l’indifférence jusqu’à nouvel ordre ! » est une affirmation mensongère qui a comme vocation de tromper l’opinion et d’inciter à des troubles à l’ordre public.
Contrairement à ce qui a été publié dans l’article, aucune « instruction serait venue du Premier ministre Boubou Cissé, afin que le gouvernement adopte une attitude d’indifférence».
Bien au contraire, les préoccupations, qui ont fait l’objet des revendications, à savoir l’amélioration de l’état des infrastructures de transports, figurent parmi les priorités du gouvernement qui met tout en œuvre pour trouver des solutions rapides et durables pour un meilleur confort et une meilleure qualité de la mobilité des populations.
Le Chef du gouvernement accorde un profond respect à ses concitoyens et en aucun cas « estimerait que les conditions pluvieuses et le manque de moyens de ces manifestants sont des facteurs qui les démoraliseront».
Face aux multiples défis auxquels notre pays fait face, le chef du gouvernement en « appelle au sens de la responsabilité et du patriotisme de tout un chacun afin d’apporter, de la manière la plus positive possible, des réponses idoines aux difficultés de nos compatriotes ».
Le Porte-parole du gouvernement monte au créneau lui aussi pour annoncer que « le Premier ministre a envoyé Mme la ministre des Infrastructures sur le terrain, ce matin, pour prendre langue avec les usagers des routes et s’enquérir de l’état des infrastructures routières, dont le pont reliant Koulikoro à Katibougou qui court un risque d’effondrement suite aux intempéries ».
Dès ce lundi matin, poursuit Yaya Sangaré, le Dr Boubou Cissé recevra « les leaders du mouvement «Sirako», en présence des ministres concernés par le sujet. Ensuite, il se rendra, par la route, dans la région de Kayes, à partir de ce mercredi pour faire Kita, Bafoulabé, Diema, Kayes et Yelimané. Un PM au contact des populations ».
Quant au ministre des Infrastructures et de l’Équipement, Mme Seynabou Diop, elle assure suivre « avec un grand intérêt les manifestations liées à l’état du réseau routier sur l’ensemble du territoire national ». Son département, écrit-elle, se réjouit « du déroulement sans incidents desdits mouvements sociaux et rassure les usagers que des efforts sont consentis pour apporter des réponses durables à leurs préoccupations légitimes ».

Source : Info Matin

Suivez-nous sur Facebook sur