AFFAIRE AVION PRÉSIDENTIEL

En français facile, en se référant sur cet extrait du rapport du Végal, fourni par les soins de mon fils Babarou, on peut déduire déjà qu’il y a eu des irrégularités dans les procédures de passation de marché concernant l’avion présidentiel, je cite :

1. Il y a clairement un conflit d’intérêts dans la passation de marché, puisque le sieur Marc GAFFAJOLI qui a été payé pour auditer l’ancien avion présidentiel est le même qui a fait le prospect pour l’achat du nouveau, et le même qui représente la société Sky Colour, avec laquelle le marché a été passé, il a même signé le contrat d’achat au nom de la dite société. Ça sent un deal amical sur le dos de l’état.
2. Le fournisseur a été payé pour des services de contrôles de qualité( inspection de l’appareil ) qui devraient normalement être faits par une société indépendante en toute impartialité, ( il y a encore une notion de conflit d’intérêts qui n’a pas été prise en compte, c’est inacceptable et inadmissible ! ) cela étale le laxisme avec lequel les passations de marché se font sous nos cieux en violation flagrante des normes et procédures en la matière, montant perçu : 1 millard ( 1 028 039 063 FCfa ). Les mêmes services d’inspection se retrouvent dilués dans des coûts généraux en bas….( il n’est pas spécifié s’il s’agit de nouvelles inspections non prises en compte dans ce chapitre). Ce qui peut être considéré comme une tentative dissimulation, double facturation des frais ou de faux en écritures.
3. Immatriculation de l’avion : le coût total de l’immatriculation s’élève à : 17,5 milliards ( 17 558 345 675 FCfa) faite par une société AIC mais dont le montant a quand même été payé à la société Sky Coulor, et malgré tout au moment de l’enquête faite par le Végal, l’avion ne semblait pas être la propriété de l’état malien.
4. Les frais généraux : Facture pour la peinture, les honoraires d’avocat, les frais de rapatriement de l’avion et encore l’inspection de l’avion ont coûté : 329 millions ( 329 548 538fcfa ).
5. Le montant total versé à la société Sky colour s’élève à : 18, 9 milliards ( 18 915 933 276 FCfa ). La totalité de ce montant qui englobe tous les frais de l’achat au rapatriement de l’appareil sur le territoire malien a été versée à la société Sky Colour et cela via une société écran AKIRA INVESTEMENT créée à cet effet.
6. Il s’avère que le montant réel de l’achat de l’avion s’élève à : 7, 470 milliards et que le reste soit le coût de revient 2,5 fois supérieur au prix d’achat.
Pour résumer, sans même comparer le dossier d’appel d’offre aux spécifications techniques du produit reçu, ni entrer en profondeur des procédures en la matière, des normes et éthique, il y a visiblement : un conflit d’intérêts, favoritisme, corruption, faux et usage de faux, détournements, laxisme, dilapidation des ressources financières, mauvaise gestion, achat d’un bien sans une réelle propriété et même mise en danger de la vie du Président de la République, avec un risque de déstabilisation du pays, etc…
La société civile, toutes les associations de lutte contre la corruption, et pour la gouvernance doivent se constituer en partie civile dans cette affaire.
Citoyenne Lamda
Rosy Dakouo

Source : Info-Matin

Suivez-nous sur Facebook sur