Aéroport international Président Modibo Keïta Senou: La vulnérabilité du système de sécurité mise à nu…

La femme de Yeah Samaké, homme politique malien, ancien Ambassadeur du Mali en Inde, a réussi à déjouer, le 12 août, les contrôles de sécurité de l’aéroport international Président Modibo Keïta Senou, en embarquant avec une arme à feu (celle de son mari) à bord d’un avion à destination de Paris. C’est les services de contrôles de l’aéroport Roissy-Charles-De-Gaulle qui ont découvert la cache. Interpellée, elle a déclaré qu’elle voulait tenir l’arme loin de ses enfants avec qui elle voyageait.

 

Selon le site dakaractu, elle a été jugée mercredi 14 août en Seine-Saint-Denis et condamnée à 8 mois de prison avec sursis, à verser 5000 euros d’amende et interdite de port d’arme.

Cette affaire suscite de grosses interrogations. Comment elle a pu passer tous les postes de contrôles de sécurité ? Le scanner etait-il en panne? A-t-elle bénéficié de complicité à l’aéroport ? En attendant d’avoir les réponses à toutes ces questions, c’est là l’invulnérabilité de tout un système de sécurité qui mise en doute.

Les autorités sont fortement interpellées pour que ne se reproduise plus un tel laxisme au niveau de l’aéroport international Président Modibo Keïta Senou

Mali24

Suivez-nous sur Facebook sur