ADIC à Kati: pour un nouvel ordre politique

A l’instar de nombreux candidats pour l’élection des députés à l’Assemblée nationale, scrutin du 29 mars 2020, les candidats de la liste de ‘’Alliance démocratique intergénérationnelle pour le changement’’ (ADIC), en lice dans la circonscription électorale de Kati, ont officiellement lancé leur campagne, le week-end dernier.

 

ls viennent de différents milieux socio-professionnels ; ils ont marqué de leur empreinte indélébile la vie nationale ou locale et continuent d’influer ; ils sont tous consumés de l’amour de leur patrie ; ils disposent des moyens de leurs ambitions politiques et n’entendent pas se vautrer dans une posture de spectateur de la vie politique nationale. Ils représentent l’UDD, la CODEM, l’URP, l’ADP-MALIBA, YELEMA, la Jeunesse. Il s’agit de Arouna DIALLO ; Salimata OUATTARA ; Souleymane Satigui SIDIBE, ancien Président du Conseil National des Jeunes du Mali (CNJ) ; Lassana KONE ; BAMBA Khadidiatou SIDIBE; Mme COULIBALY Lala SADESI, une jeune femme de 35 ans, titulaire d’un master en communication et publicité.   

L’Alliance démocratique pour le changement est constituée majoritairement de jeunes qui entendent apporter du sang neuf à l’Assemblée nationale, à travers des idées novatrices.

Pour l’avènement d’un nouvel ordre politique au Mali, les candidats avec lesquels il va falloir compter dans la circonscription électorale de Kati, prônent de sanctionner dans les urnes, ce 29 mars, à la faveur des élections législatives, ceux qui ont plongé le Mali dans gouffre dans lequel il se trouve. Ils s’insurgent contre ceux qui ont manqué ou torpillé les grands rendez-vous de l’histoire politique de ce pays, tel le Dialogue National Inclusif (DNI) simplement boycotté par certains. Ils pointent de ce fait du doigt la constitution de certaines listes qui ne répondent à aucune morale politique.

Pour ces candidats, le changement est possible, y compris dans la manière de faire la politique qui a besoin d’éthique. Ils comptent être les précurseurs de cette nouvelle race de responsables qui ne fera pas de la politique politicienne ; mais qui privilégiera, en tout lieu et en toute circonstance, l’intérêt général, qui placera le Mali et les Maliens au-dessus de tout.

Avec 6 députés à élire, la circonscription électorale de Kati représente indubitablement un véritable enjeu politique. D’ailleurs, les formations politiques ne s’y méprennent pas en mettant toutes les chances de leur côté, en nouant les meilleures alliances possible.

PAR BERTIN DAKOUO

INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook sur