Adam Thiam ou le nouveau bouclier de Koulouba?

Le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keita, a fait succéder, à la cellule de communication de la présidence, des fortes personnalités du monde médiatique malien. Leur mission était de l’aider à mieux faire passer ses messages, à bien peser ses mots et surtout à améliorer l’image d’un Président qui était majoritairement adoré en 2013.

Pour oser servir un homme et une cause, il faut avoir la confiance de le faire, la franchise de le conseiller et le courage de s’assumer. À Koulouba, c’est une vue panoramique d’une bonne et grande partie de la capitale, mais jamais tout ce que les médias produisent comme analyses ou comme informations.

Adam Thiam est un journaliste qui aux idées fécondes, un très proches des rédactions nationales et internationales. Cette proximité devrait servir d’atout s’il ne tombe pas dans les mêmes travers que ses prédécesseurs. 

Alexis Kalembry avait une fois interpellé le Chef de l’Etat sur le caractère sélectif de sa cellule de communication à l’endroit des organises. À la présidence, c’était un clan qui était invité, des proches qui refusent de révéler et de dénoncer. Ils étaient qualifiés des plus patriotiques journalistes. 

Chaque organe est libre de tenir une ligne, mais les activités institutionnelles, surtout celles de la première institution, ne devront pas servir de couverture à qui que ce soit pour mépriser la presse.

Adam Thiam, après avoir analysé les erreurs et les insuffisances de ses petits frères Sambi TOURÉ, Racine Thiam et Tiegoume Boubeye Maiga, devrait éviter de laisser le champ libre au Président de la République. 

Un Directeur, c’est de orientations, des réprobations envers son supérieur, c’est aussi de la convivialité et de la disponibilité face aux nombreuses sollicitations d’une presse aux assauts destructifs. Les faîtières doivent être ses premiers partenaires dans la mise en marche de sa stratégie de communication car chaque sortie solennelle d’IBK suscite un sentiment de révolte populaire.

Adam Thiam est respecté par l’ancienne génération du monde médiatique, idem de celle qui n’a pas acquis des décennies d’expérience, mais l’essentiel sera autour de sa fonction, de sa méthode et de son audace. 

Ce n’est point exagéré de qualifier Adam Général de la presse, tant l’homme a gravi les échelons, servi de modèle à beaucoup de jeunes confrères. Cela suffirait-il pour bien orienter Koulouba? Nul n’est prophète en son pays, et les coups viendront naturellement chaque fois qu’IBK dérapera publiquement.

 

ABC

 

Figaro du Mali

Suivez-nous sur Facebook sur