Accord politique et dialogue inclusif : La position du RPM

Le CICB a abrité le samedi 24 août 2019, la première conférence de la Fédération du Rassemblement pour le Mali (RPM) du district de Bamako, sous la présidence du président du parti, Dr. Bocary Treta. Cette rencontre d’échanges, d’incubations d’idées et de propositions, s’est tenue en vue d’une appropriation par des militants, des propositions du BPN sur des questions de préoccupations nationales.

Dans l’optique d’atteindre ses objectifs, la Fédération du RPM du district de Bamako a décidé d’exposer deux thèmes au cours de cette conférence, à savoir : Accord politique de gouvernance et le dialogue politique inclusif”.

Pour le président de la Fédération RPM du district de Bamako, Mamadou Frankaly Keita, la tenue de cette première conférence confirme le souci de son parti de s’approprier des sujets importants qui préoccupent le pays, actuellement dans une situation de précarité au plan sécuritaire, aggravée par un front politique et social perturbé.

Face à ce constat douloureux, le président de la République a pris des initiatives salutaires, notamment la décrispation du climat politique, qui a permis la signature de l’accord politique de gouvernance et la formation d’un gouvernement de mission”, a dit Mamadou Frankaly Keita.

Avant de rappeler que le RPM est la première force politique de la capitale avec 65 élus communaux sur un total de 265, 3 maires sur 6, et 5 députés sur 14. Et la réélection de son candidat au poste de président de la République a été effectuée avec plus de 67,10 % dans le district de Bamako, grâce aux efforts du parti et ses alliés.

“Ces belles victoires sont le fruit de l’engagement constant et sincère des femmes et des hommes dévoués pour le parti et son président fondateur”, dit-il.

Toutefois, malgré ces résultats élogieux, M. Keita reconnait que le RPM à Bamako est confronté à d’énormes difficultés dont le manque d’emplois pour les jeunes, la faible promotion des cadres et une certaine dégradation de la cohésion au sein du parti.

Par ailleurs, il a rassuré les militants que leur cri de cœur a été entendu et que leur message est bien passé au niveau de la direction du parti. “Malgré ces difficultés, nos valeurs fondatrices nous commandent de poursuivre le travail de renforcement et d’ouverture du parti, afin de relever les énormes défis qui nous attendent”, dit-il.

Il a exhorté les militants à encourager les nouvelles adhésions et maintenir l’animation du parti au niveau des structures de base. Il lance : “aujourd’hui, plus que jamais, nous devons regarder devant nous et faire confiance en l’avenir qui est plein d’espoirs. Notre statut de parti leader dans le district de Bamako doit être maintenu et renforcé”.

Pour sa part, le président du parti, Dr. Bocary Tréta, a invité les militants à davantage d’engagement. “Nous sommes dans une année de débats, une année de congrès et une année d’efforts”, a-t-il insisté.

Il a salué les acteurs pour les thèmes choisis pour cette conférence et les a invités à ouvrir partiellement les débats sur les avants projets des termes de références du dialogue politique inclusif.

Ibrahima Ndiaye

Source: Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook sur