Abdel Karim Konaté alias Empé : Un coriace pour doper l’Office du Niger

Le Mali résilient est incarné par des hommes et des femmes. Au quotidien, ils sont à la tâche et se battent inlassablement pour tirer le pays vers le haut. La rubrique « Portrait » est une dédicace à leur endroit. Cette semaine et pour ce premier numéro, notre choix s’est porté sur le nouveau PDG de l’Office du Niger, Abdoul Karim Konaté.

De Mopti à Bamako en passant par Sikasso, Kayes et d’autres localités de l’intérieur du pays, ce cadre de la douane a servi avec abnégation et s’est frotté aux réalités locales.

En choisissant de porter à la tête de l’Office du Niger le douanier et ancien ministre Abdel Karim Konaté, le chef de l’Etat sait bien jusqu’où ce bourreau du travail peut aller dans l’atteinte de ses nobles ambitions pour le secteur agricole.

Le défi est immense mais nombre d’observateurs estiment que M. Konaté est un serviteur loyal qui sait se mettre toujours à la hauteur de la mission et de la tâche. Cadre fidèle qui s’est vite révélé au grand public à la faveur de la transition au cours de laquelle le poste de ministre du Commerce, puis de l’Economie et des Finances lui a été confié par le président Dioncounda Traoré.

Tout au long de cette période difficile, il s’est démené comme un beau diable pour servir les intérêts nationaux et ceux du monde du commerce et des finances. De prime à bord, il a su instaurer un climat de confiance et de sincère collaboration avec les acteurs des deux secteurs.

Reconduit plusieurs fois au département du Commerce sous le mandat du président IBK, le ministre Konaté était même monté en grade en portant la casquette de porte-parole du gouvernement. Face aux grèves successives, le ministre était en première ligne. Mieux, il s’était efforcé de convaincre les syndicats et en même temps défendre la position du gouvernement.

Fidèle dans l’accompagnement des actions du président Kéita, Abdel Karim Konaté est du lot de ces cadres du parti Adéma/PASJ qui n’ont pas hésité une seconde à renouveler leur confiance à ce dernier pour un second mandat. Un défi relevé avec brio !

Hors du gouvernement, le ministre Konaté est resté digne et n’a jamais montré aucun signe de mécontentement dans la poursuite du soutien au chef de l’Etat. C’est donc à juste titre qu’il a été choisi pour diriger sinon manager l’Office du Niger. Sans nul doute, M. Konaté aura la lourde tâche de placer cette entreprise agricole sur la rampe du progrès.

La mission n’est pas de tout repos : motiver le personnel, booster la production, poursuivre les aménagements, appliquer le schéma directeur, entre autres. Un véritable chantier qui, à terme, permettra de hisser l’Office à son niveau naturel de grenier de l’Afrique de l’Ouest. Pour réussir cette noble ambition, il dispose d’un atout majeur : l’octroi au monde agricole de 15 % du budget national qui fait de notre pays une référence en la matière sur le contient.

Le moins que nous puissions lui souhaiter, c’est de traduire en actes concrets la confiance placée en lui par le président de la République.

A.M.C.

L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook sur