A un mois de la fin de la prorogation de l’actuelle législature (30 JUIN) «La MOE-POCIM observe qu’ aucun acte du gouvernement n’est venu matérialiser sa volonté réelle de tenir les élections législatives attendues»

Dans un communiqué rendu public, hier mercredi 22 mai, la Mission d’Observation du Pool d’Observation Citoyenne du Mali (MOE-POCIM) invite la classe politique et les autres forces vives de la Nation à privilégier le dialogue et la concertation en vue de prendre des mesures transitoires nécessaires après le 30 juin 2019, date de la fin du mandat prorogé des députés.

 

Le Chef de mission, Ibrahima Sangho a aussi dénoncé l’attitude du Gouvernement de mission vis-à-vis de l’organisation et de la tenue des élections législatives.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook sur