3ème session ordinaire du conseil du District : Adama Sangaré prône le paiement régulier et correct des impôts, taxes et redevances

Les conseillers de la Mairie du district de Bamako se sont réunis le lundi 17 octobre, dans les locaux l’hôtel de ville, dans le cadre de la tenue de la 3ème session ordinaire.adama sangare maire district adema

L’ouverture de cette cérémonie était présidée par le Maire du district de Bamako, Adama Sangaré, en présence respectivement de ses deux premiers adjoints, Harimakan Keita et Ibrahima Dioni.

Il s’agissait lors de cette rencontre, de passer en revue les sujets de préoccupations liés aux enjeux du développement de la cité et d’examiner le projet de budget primitif de 2017.

Très soucieux et dévoué du développement de la ville de Bamako, le Maire du District a lancé un cri de cœur aux populations, en leur demandant de s’acquitter du paiement régulier et correct des impôts, taxes et redevances de la collectivité pour donner à la capitale, les moyens de ses ambitions de développement.

« Nonobstant la signature des accords pour la paix et la réconciliation, le pays continue toujours de vivre des problèmes de sécurité qui affectent la productivité de notre économie.

Force est de reconnaitre que des efforts sont en cours afin de ramener la paix et la sécurité, gage de tout développement », a expliqué le Maire du District.

Il a, par ailleurs, noté que l’exécution du budget  2016 a été marquée par d’énormes soubresauts : le faible niveau de réalisation des recettes essentiellement dû à la fraude, autrement dit, à la contrefaçon des vignettes, la vente des tickets parallèles de marchés de sortie, le déplacement du poste de sortie de Niamana ayant causé un manque à gagner considérable au niveau des recettes.

C’est pourquoi il a vivement lancé un appel solennel aux syndicats de sa Mairie à davantage de sensibilisation à l’endroit des travailleurs pour une vigilance accrue mais à davantage d’efforts dans le recouvrement des recettes et à la formation des agents à tous les niveaux, d’où une des raisons de se pencher aujourd’hui sur l’examen du budget primitif de 2017, a t-il ajouté.

Le projet de budget de 2017 est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 39.192.358.112 de FCFA. Ce budget vise essentiellement à améliorer et à consolider les acquis de l’exercice en cours dans les domaines de la mobilité des ressources, de l’assainissement, de l’aménagement et de l’embellissement urbain. S’y ajoutent la mobilité urbaine, la santé et l’hygiène publique, ainsi que la lutte contre l’insécurité routière.

Au cours de son interview, le Maire du District a souligné que sa Mairie est à 52 voire 53 % de taux de réalisation de son budget de 2016.

Par rapport aux difficultés rencontrées, il a été constaté d’énormes évasions fiscales au niveau des recettes. Tout cela a été l’objet de beaucoup de contentieux qui sont en train d’être gérés dans les tribunaux. Les dépenses de sa collectivité, a-t-il dit, sont en train de flamber. En matière d’assainissement, il laisse entendre que sa Mairie est en train de toucher du doigt les raisons qui expliquent la non- atteinte de ses objectifs.

En 2017, beaucoup d’activités sont prévues notamment avec l’organisation du sommet Afrique-France, qui est considéré comme la fête du développement. Par là, le Maire du District est à pied d’œuvre pour la réalisation des gares routières afin que les gros porteurs ne puissent rentrer dans la ville.

Des actions sont en cours pour la reconstruction du marché rose, pour l’assainissement de la ville. En outre, le  maire Adama Sangaré a été reçu par le Premier ministre, lequel a accordé tout son soutien à la réalisation de cette gigantesque œuvre, a laissé entendre le Chef de l’Edile de Bamako.

Adama Bamba

Source: 22 Septembre

Suivez-nous sur Facebook sur