3EME REPUBLIQUE : Pourquoi la nomination d’un Premier ministre a toujours posé problème ?

Ils sont au nombre de 19 chefs de l’Exécutif nommés sous l’ère de la 3ème République : 1- Younoussi Touré ; 2- Abdoulaye Sékou Sow ; 3- Ibrahim Boubacar Keïta ; 4- Mandé Sidibé ; 5- Modibo Keïta ; 6- Ahmed Mohamed Ag Hamani ; 7- Ousmane Issoufi Maïga ; 8- Modibo Sidibé ; 9- Cissé Mariam Kaïdama Sidibé ; 10- Dr. Cheick Modibo Diarra ; 11- Diango Sissoko ;12- Oumar Tatam Ly ; 13- Moussa Mara ; 14- Modibo Keïta ;15- Abdoulaye Idrissa Maïga ;16- Soumeylou Boubèye Maïga ;17- Dr Boubou Cissé ;18- Moctar Ouane ;19- Dr Choguel Kokalla Maïga.

 

Du 8 juin 1992 à maintenant, le Mali a connu 19 Premiers ministres. L’origine du problème se trouve dans la constitution du 25 février 92. En effet, l’article 38 de ladite constitution stipule: « le président de la République nomme le Premier ministre. Il met fin à ses fonctions sur présentation par celui-ci de la démission du Gouvernement. Sur proposition du Premier ministre, il nomme les autres membres du Gouvernement et met fin à leurs fonctions. » L’application de ce fameux article relatif à la désignation du Premier ministre, chef du gouvernement, constitue le fond des crises et des affrontements non seulement au sein de la classe politique, mais plus grave à l’intérieur même de la direction du parti majoritaire ou de la mouvance présidentielle.

Sambou Sissoko

Source: Le Démocrate- Mali
Suivez-nous sur Facebook sur