Sidiki Diabaté / Affaire de violence conjugale : Universal Music Africa aussi lâche l’artiste

La descente aux enfers continue pour le musicien malien Sidiki Diabaté accusé d’avoir séquestré et frappé son ex petite amie. Convoqué par la brigade d’investigation judiciaire malienne, lundi, il a été depuis placé en garde à vue.

Une grave accusation et placement garde à vue qui font perdre à l’artiste plusieurs partenariats. Après les organisateurs du Primud et de l’Afrimma, qui l’ont lâché, Universal Music Africa vient aussi, à travers un communiqué, d’annoncer la suspension de toute collaboration avec Sidiki Diabaté.

« Universal Music Africa a pris connaissance de l’interpellation et du placement en garde à vue de l’artiste Sidiki Diabaté par la brigade d’investigation judiciaire du Mali suite aux graves accusation déposées à son encontre par son ex compagne pour des faits de séquestration  et de violences conjugales », indique l’entreprise.

Dans l’attente du jugement rendu par la justice et compte tenu de l’extrême gravité des faits reprochés à l’artiste, Universal Music Africa suspend avec prise d’effet immédiat toute forme de collaboration avec celui-ci, écrit la maison de production.

Pour rappel, la publication sur les réseaux sociaux des images du corps de la victime tuméfié, Mariam Sow, influenceuse de 23 ans, a provoqué une vague d’indignation.

Source: l-frii
Suivez-nous sur Facebook sur