Ultimatum du gouvernement du Mali : Christophe Sevillon embarque cette nuit.

Une faute lourde qui a soulevé tollé et indigné le Mali tout entier. Christophe Sevillon, jusque-là chef de bureau de la Minusma, s’est vu notifier la ferme posture, pour une des rares fois, du gouvernement du Mali.

Les responsables onusiens au Mali ont aussi pris la mesure de la faute et l’intention du Mali de mettre hors de ses frontières, ce français diplomatique qui semble ne pas regretter ses propos.
Un discours qui considère l’Adrar des Ifogas (Kidal) comme un territoire indépendant et qui accueille le Mali et l’étranger.

Dans la réalité, Kidal est une ville interdite et le diplomate, pour avoir tenu de tels propos, a encore aiguisé la colère et le soupçon des maliens. Selon des sources aéroportuaires, Sevillon quitterait le Mali ce Mardi à bord d’un vol d’Air France à destination de Paris.

Source: Page Facebook le Figaro du Mali
Suivez-nous sur Facebook sur