Tombouctou : Le MPSA accepte l’adhésion en son sein de la base du MNLA à Gargando

La décision a été prise hier lundi 1er avril. Le Mouvement Populaire pour le Salut de l’Azawad (MPSA) a accepté l’adhésion en son sein de la base du MNLA à Gargando. Celle-ci, à travers un communiqué signé par le chef de la base, Mohamed Elmoctar Ag Enaderfe, a annoncé son ralliement au MPSA et sa soumission à toute règlementation intérieure régissant ce mouvement.

Expliquant les raisons de ce choix, il précise que le fossé entre le MNLA et cette base s’était creusée depuis la décision prise par la direction de la CMA de ne pas permettre à ses déserteurs de rejoindre le processus d’intégration au sein des Forces armées maliennes, en cours. Il est à signaler que Gargando est située à environ 70 km à l’Ouest de Goundam, dans la région de Tombouctou. C’était la principale base du MNLA dans la région.

Comptant près de quelques centaines de combattants dont des ex-déserteurs de l’armée, cette base est placée sous le contrôle du Colonel Abass Ag Mohamed Ahmed. Ce dernier avait pris la décision, le 31 mars 2018, de quitter le Congrès pour la Justice dans l’Azawad (CJA) dont il a contribué à sa création, pour rejoindre le MNLA avec toute sa base. Une décision motivée, selon lui, par le désir d’aller vite dans l’application de l’Accord issu du processus d’Alger.

Voyant la volonté de la CMA à trainer les pieds en intimant à ses déserteurs de ne pas regagner le processus d’intégration dans les rangs des FAMAs, il a décidé  le 7 mars dernier, de conduire ses hommes à Tombouctou pour prendre le train en marche.

Le Colonel Abass avait su faire de Gargando l’une des principales bases puisque c’est de là qu’il livrait un combat acharné contre les djihadistes. Ce qui lui a même valu plusieurs menaces de mort proférées par ces derniers. En perdant la base de Gargando, Le MNLA perd ainsi quasiment toute présence dans la région de Tombouctou dont certaines localités demeurent encore sous le contrôle d’autres composantes de la CMA à savoir le HCUA et le MAA.

Source: Kibaru

Suivez-nous sur Facebook sur