Tombouctou : Lancement ce samedi de la 2e édition du festival sur le « vivre ensemble »

La ville de Tombouctou abrite, depuis ce samedi 10 février, le lancement des activités de la 2e édition du festival sur le « vivre ensemble » en présence de plusieurs ministres et une foule nombreuse composée d’acteurs culturels ainsi que de responsables de services étatiques.

La cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée sous la supervision du ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, ministre de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, a été l’occasion pour certaines communautés de mener des activités culturelles et artistiques.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le directeur du festival, Salaha Maïga a déclaré que la culture est un pilier fondamental au Mali censé créer une nouvelle étape dans la construction de la nation sous toutes ses formes. Avant de souhaiter que le vivre ensemble entre les peuples de la région soit une réalité.

Pour M. Maïga, il est temps de soutenir la culture sous toutes ses formes qui doit servir de bouclier pour lutter contre les pensées négatives auxquelles est confronté le Mali. Avant de soutenir qu’on doit développer des relations entre les peuples de la région et la mise en place d’une nouvelle étape pour l’émergence de pensées plus positives dans le domaine social et culturel afin que le vivre ensemble soit un principe fort et primordial dans le cœur des personnes au service de la réconciliation et de la paix au Mali.

M. Maïga a également exprimé sa gratitude et ses sincères remerciements à tous ceux qui ont participé à cette cérémonie qui contribue à renforcer la cohésion nationale au Mali en général et le nord surtout qui est confronté à une crise.

Pour sa part, l’honorable Aziza Mint Mohamed, député de Tombouctou, marraine de cette édition du festival, a déclaré que de tels événements sont à encourager afin de préserver le patrimoine historique et intellectuel ainsi que la cohésion que connait Tombouctou dans ses différentes collectivités qui ont toujours montré que l’unité de peuple malien.

De son côté, Ricardo Maya, du Bureau de la MINUSMA a indiqué que ce festival est un signe d’une grandeur incomparable, une victoire de la paix, du vivre ensemble et de la cohésion sociale. Il a souhaité que communautés vivent d’avantage en confiance et de façon sincère.

Signalons que ce festival prévu jusqu’au lundi prochain mettra en scène des activités culturelles et artistiques qui seront animées par de grands artistes issus de tout le pays. De même qu’il est prévu des activités de sensibilisation pour promouvoir la paix, le vivre ensemble et la cohésion sociale.

Source: kibaru

Suivez-nous sur Facebook sur