Reprise des travaux de la route Tombouctou-Goama-Coura : un ultimatum de 72 h lancé au gouvernement

La jeunesse de la Cité des 333 saints exige la reprise immédiate des travaux de la route Léré-Tombouctou. Elle lance un ultimatum de 72 h au gouvernement afin de remobiliser l’entreprise en charge des travaux. A défaut de la reprise avant ce samedi, la jeunesse entend instaurer un blocus sur la ville jusqu’à nouvel ordre.

 

Le virus de la révolte pour la réhabilitation des routes a atteint la région de Tombouctou après celle de Kayes. Au cours des négociations avec les auteurs du blocus sur la route Kati-Kayes, le Premier ministre aurait fait une déclaration relative à l’arrêt des travaux Tombouctou-Goma Coura au profit de la route Kati-Kayes.

Malgré les démentis fermes de la Primature, les jeunes de Tombouctou, réunis au sein du “Collectif Tombouctou réclame ses droits”ont décidé d’emboiter le pas aux manifestants de Kati et Kayes qui ont récemment eu gain de cause. Selon le président de la jeunesse de Tombouctou, Sala Maïga, la jeunesse voulait une manifestation pacifique pour réclamer ses droits.

Malheureusement, au cours d’un meeting des jeunes, le lundi dernier, les forces de l’ordre sont intervenues violemment pour disperser le regroupement. Révoltée par la réaction des autorités, la jeunesse a opté pour la résistance. Selon un manifestant en colère, le gouvernement a refusé aux jeunes de Tombouctou ce qu’il a accepté avec les jeunes de Kati et Kayes.

A la suite d’un blocus de 24 h sur la ville de Tombouctou le mardi dernier, a jeunesse a donné un délai de 72 h au gouvernement pour la reprise des travaux de la route Tombouctou-GomaCoura. Au-delà de ce délai, les jeunes prévoient un blocus total sur la ville à partir de samedi prochain jusqu’à nouvel ordre.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur