Primature : Le premier ministre rencontre une délégation de Ménaka

L’insécurité, le retour de la paix, la réconciliation sont, entre autres, sujets abordés par Dr Boubou Cissé avec ses hôtes

Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé a rencontré, hier après-midi à la Primature, une délégation de la plateforme de réconciliation de la Région de Ménaka. Au menu des échanges, la situation sécuritaire, la réconciliation, les questions de développement… À l’issue de la rencontre, qui s’est déroulée à huis clos, le porte-parole de la délégation Moussa Ag Acharatoumane dira que l’objectif était de parler essentiellement de la Région de Ménaka pour laquelle ils ont un certain nombre de préoccupations qu’ils ont partagées avec le Premier ministre. Selon lui, la première préoccupation est d’ordre sécuritaire, puisque Ménaka est aujourd’hui une région qui connaît beaucoup de problèmes d’insécurité. «Nous sommes venus partager ces préoccupations avec le Premier ministre et nous lui avons également témoigné notre engagement pour trouver une solution à cette insécurité bien évidemment en harmonie avec le gouverneur de la région et les Forces de défense et de sécurité», a indiqué Moussa Ag Acharatoumane. Pour lui, dans la Région de Ménaka, la dynamique instaurée est de se rassembler autour du gouverneur et en appui aux Forces armées et de sécurité.

L’objectif, soulignera-t-il, est de ramener la sécurité et la réconciliation entre toutes les communautés de la région car «sans réconciliation des cœurs et des esprits, il ne peut pas y avoir de sécurité».

Le porte-parole de la délégation de Ménaka ajoutera que c’est sur ces deux axes qu’ils vont s’engager pour trouver des solutions avec le gouverneur dans l’objectif d’aider la région et la République du Mali. D’après Moussa Ag Acharatoumane, le Premier ministre a été très réceptif et a pris des engagements au nom du président de la République et du gouvernement pour accompagner cette initiative des Menakois avec leur gouverneur pour ramener la réconciliation et la sécurité dans la région.

Aussi, a-t-il fait savoir que Dr Boubou Cissé s’est engagé à mettre en œuvre, dans les plus brefs délais, tout ce qu’il y a comme engagement, appui, aide et accompagnement du gouvernement pour que le vœu exprimé par la délégation soit une réalité pour Ménaka et pour tout le Mali.

Le porte-parole de la délégation a rappelé que Ménaka partage une longue frontière avec le Niger qui connaît beaucoup d’insécurité. Et il y a des forces terroristes internationales qui sont installées dans ces zones. En plus, fera-t-il remarquer, c’est une zone par laquelle beaucoup de populations transitent. Et tous ceux-ci sont des facteurs qui ont fait qu’aujourd’hui, Ménaka connaît des problèmes d’insécurité. Mais pour lui, ce qui est très important, c’est le fait que les Menakois ne restent pas les bras croisés, ils se battent, avec le gouvernement pour trouver une solution à ces problèmes.

Parlant du retour de l’armée dans la zone, Moussa Ag Acharatoumane estime que cela est très encourageant. Mieux, il a fait savoir qu’une compagnie de l’armée reconstituée a été déployée à Ménaka. Sur ce point, il dira que le cas d’Anderaboucane qui est la deuxième plus grande localité de la région, a été évoquée avec le chef du gouvernement pour que la compagnie des Forces armées maliennes qui était sur place, puisse rapidement retourner et contribuer au retour de la paix et de la sécurité.

Selon lui, le Premier ministre a pris l’engagement de voir, avec l’ensemble des acteurs concernés, pour faire en sorte que ce vœu soit une réalité. D’autres questions ont été évoquées au cours de la rencontre, qui portent sur le développement. Entre autres, on peut citer le problème d’électricité et d’eau et la réalisation d’un aérodrome, le désenclavement à travers la route Ansongo-Ménaka- Anderaboucane -Niger.

Le gouverneur de Ménaka, Daouda Maïga qui était présent à la rencontre, a rappelé que c’est un certain nombre de cadres, de notables et d’élus de la région qui ont tenu à rencontrer le chef du gouvernement pour l’informer des initiatives prises par les Ménakois de Bamako. Il indiquera que les deux parties ont également abordé des sujets comme l’énergie et la construction de la route d’accès à la Région de Ménaka.

Daouda Maïga insistera sur la volonté des populations de Ménaka à améliorer la situation qui prévaut dans la Région. Selon lui, le Premier ministre a beaucoup apprécié cette initiative et s’est engagé à aider et accompagner les populations. Pour le gouverneur, les initiatives prises par les populations et la rencontre avec le Premier ministre marquent «le début de quelque chose, en matière de sécurité, de développement, de réconciliation sociale à Ménaka».

Dieudonné DIAMA

Source: Journal l’Essor- Mali

Suivez-nous sur Facebook sur