Ouverture des classes en 5e région : Le Premier Ministre SBM apporte le soutien du Gouvernement aux acteurs de l’école

Accompagné d’une forte Délégation composée de Ministres et de Parlementaires de la Région de Mopti, le Premier Ministre, Soumeylou Boubèye Maïga a effectué une visite de 24 heures dans ladite la Région, le 2 octobre 2018. Ce déplacement du Chef du Gouvernement dans  cette Région avait pour objectif de constater le retour progressif des services sociaux de base dans le Centre de notre pays, dans le contexte de la rentrée scolaire 2018-2019.

 

Pour les premiers pas de cette visite, le Premier Ministre s’est d’abord rendu dans les villages de Moussawal et Thiaboly (Commune rurale de Fatoma) où les écoles étaient fermées il y a près d’une année de cela.

Sur place,  le PM Soumeylou Boubèye Maïga voulait non seulement constater la réouverture des classes, mais également apporter son soutien aux élèves, aux parents d’élèves et à l’Administration scolaire.

Le Chef du Gouvernement a remis aux écoliers des kits scolaires et les a invité à l’effort et au travail bien fait pour leur réussite scolaire. «Votre place est ici à l’école et non pas dans les champs», a-t-il dit aux élèves.

À la population sortie massivement l’accueillir, le PM a indiqué que l’école reste un chantier prioritaire pour l’Etat, une grande cause nationale. De ce fait, il a encouragé les populations à scolariser leurs enfants et surtout à les maintenir dans le système éducatif, afin d’assurer leur avenir.

Il a ensuite rassuré les populations que l’Etat mettra tout en œuvre pour renforcer la sécurité afin que les enfants étudient dans la quiétude, tout en sollicitant leur concours pour la sécurisation de proximité à travers des Brigades citoyennes.

Pour les écoles visitées, il a annoncé l’extension du bénéfice des cantines scolaires aux enfants dont certains parcourent entre 3 et 5 kilomètres pour venir s’instruire. Il a également annoncé le recrutement d’enseignants volontaires pour renforcer le personnel d’encadrement.

Le Premier Ministre s’est félicité de la forte proportion des filles dans les classes et a estimé que l’investissement dans l’éducation des filles et des garçons est la meilleure garantie contre les mariages précoces et le travail des enfants.

Mahamadou Sarré, Stagiaire

Source: L’Observatoire

Suivez-nous sur Facebook sur