Mali: IBK sur les traces du crime

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta s’est rendue sur les lieux du drame, le lundi 25 mars 2019. Il s’y est rendu pour apporter son soutien dans ce village endeuilléqui ne respire que le désespoir.

C’est au village d’Ogossagou près de Bankass, dans le centre du Mali , que plus de 130 civils peuls ont été tués, le samedi 23 mars 2019. Le massacre dans ce village a crée la psychose. Le chef d’Etat Malien a pu le constaté, la tristesse et désolation se lit sur le villages des rescapés. Les cases, bétails et greniers ont été brûlés. Dans ce village, même le chef et sa famille n’ont pas été épargné, plusieurs personnes ont été calcinés. L’on découvre une fosse commune où des victimes ont été enterrées. Des officiels et les secours ont été abattus.

Notons que les survivants ont eu la vie sauve tout simplement par ce qu’ils ont pu se cacher dans la brousse. Aujourd’hui, leur plus grand souhait est de ne plus revivre ce cauchemar du samedi 23 mars 2019. Ils espèrent bénéficier plus longtemps du dispositif militaire venu accompagner le président de la République du Mali. Par ailleurs, une équipe de la protection civile sur place avec quelques vivres, quelques médicaments, mais cela est insuffisant. Également, l’équipe de la Croix-Rouge est présente sur le terrain. A écrit le site Rfi Afrique.

 

Source: linfodrome

Suivez-nous sur Facebook sur