Mali – Communiqué du CJA sur la prétendue dissolution du mouvement basé à Gargando dans le MNLA

Le mouvement touareg politico-armé CJA (Congrès pour la Justice dans l’Azawad), dément dans un communiqué les informations parues sur les réseaux sociaux sur la prétendue dissolution du mouvement basé à Gargando dans le MNLA.

Dans le Communiqué, les responsables du CJA confirmenet des discussions en cours avec la CMA et demandent à leurs bases un « soutien sans faille pour que le principe d’inclusivité dans l’APR soit une réalité ».

Texte du Communiqué intègre :

Mise au Point relative aux allégations mensongères selon lesquelles le CJA s’est dissout dans le MNLA
Nous avons appris avec surprise cet après midi, à travers les réseaux sociaux, que le CJA s’est dissout dans  le   MNLA et que c’est le drapeau du MNLA qui flotte sur son seul poste GARGANDO.
Bien que cette information fallacieuse ne mérite pas qu’elle retienne spécialement notre attention, nous tenons à y apporter un démenti formel catégorique car elle est entrain de soulever des questionnements de beaucoup des nôtres, surtout.
Il faut dire qu’il n’est pas difficile de lire entre les lignes l’ignorance ou la mauvaise foi de  l’auteur du texte qui a circulé dans les réseaux sociaux à propos du CJA et du MNLA.
Nous profitons de l’occasion que nous offre le gros mensonge selon lequel le CJA s’est dissout dans le MNLA pour rappeler à qui ne veut pas l’entendre que le CJA c’est:
1- des bases dont une grosse à Gargando qui est le Q.G et plusieurs postes de sécurité qui ne sont pas cachés, qui inspirent confiance et credibilite, n’en déplaise aux détracteurs ou aux jaloux,
2- une direction politique conduite par Azarock ag INABORCHAD et une aile militaire dirigée par le Colonel Al Abass ag MOHAMED AHMAD, chef d’État major.
Les deux responsables se sont  quittés il y a à peine une semaine sur une parfaite identité de position et de vue. Les contacts entre les deux responsables n’ont jamais été interrompus. Aucun besoin n’était d’appeler Al Abass pour savoir la position du CJA.
Nasser est, quant à lui, le chef de TRIBU kel Antessar qui a été d’un apport inestimable dans la création du CJA et continue d’être un appui très important pour celui-ci.
Lui même souhaite (il le dit constamment) ne plus être confondu aux responsables du CJA à l’image de tous les autres chefs des Tribus . Le citer dans ce message, ce texte relève de la mauvaise intention
3- c’est aussi un ancrage social important et diversifié qu’il ne partage pas avec beaucoup de mouvements.
C’est de la mauvaise foi que d’ignorer ces réalités du CJA qui crèvent les yeux.
Alors le CJA n’a pas été dissout ou « autodissout » dans le MNLA et le drapeau du MNLA ne flotte  pas sur ses bases et postes, ni à Gargando, ni nulle part: cela est vérifiable…..
Le bureau politique du CJA et son Etat major militaire informent  leurs bases militaires et leurs forces vives  de Zarho à Gindifa en passant par Timboukré, Tombouctou, Goundam, Diré, Farach, Tin Aicha, M’bouna, Razelma, Dawna et Tilemsi sans oublier le camp de Mberra, la diaspora et le grand nord que cette intoxication mensongère n’a aucun fondement et ne vient ni du CJA, ni du MNLA.
Pour éclairer la lanterne des uns et des autres, il faut retenir que le  CJA a ouvert, comme la plupart des autres mouvements dits «non signataires», des discussions avec la CMA en tant que mouvement à part entière et qu’il n’a jamais été question de se dissoudre dans un quelconque mouvement.
Au contraire le CJA ambitionne d’obtenir sa place au soleil en tant que CJA dans tout ce qui le caractérise.
Nous mesurons les enjeux, nous sommes assez responsables et nous disposons de suffisamment de potentiel pour ne pas confondre vitesse et précipitation.
Aujourd’hui l’implication de tous les mouvements dans le processus de mise en oeuvre de l’accord est perçue de tous les acteurs de l’APR comme un passage obligé.
Ce que le CJA  demande avec insistance de ses bases sociales, à tous les niveaux, un soutien sans faille pour que le principe d’inclusivité soit une réalité qui s’impose à tous au profit de la majorité silencieuse qui continue de trop attendre les dividendes de la paix…
Merci pour votre soutien pour le CJA dans la plénitude de sa dignité et de la vôtre; les deux étant intimement liées.
 
Gargando, le  09 décembre 2017
 
  Chargé de communication
     Hamatta Ag El Mehdi
Source: Sahel-Elite

SourceSahel Elite

Suivez-nous sur Facebook sur