Maintien de Barkhane au Sahel: le piège de Macron aux Chefs d’Etat

Mr Macron, continue d’insulter l’intelligence des africains en criant comme il sait le faire pour dire que la France n’a pas besoin de rester au sahel. Mensonge! La France n’a jamais eu autant besoin des pays africains. Toute la société française s’effondre en grève. Les multinationales financières et militaires appauvrissent non seulement la société française, mais tuent également des milliers d’africains en créant et vendant des guerres qui font des désastres comme c’est le cas dans mon pays le Mali.

Il invite les présidents des pays du G5 Sahel, (cette organisation créée de toutes pièces et affaiblie par la même France pour la larguer à Bamako) de se rendre à Pau pour demander leurs avis s’ils veulent toujours de la France. C’est du n’importe quoi. Aucun président de ces pays (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad) ne pourra regarder Macron dans les yeux pour lui dire qu’il ne veut plus de la France sur son territoire, à plus forte raison sur le territoire malien.
Ces pro-français, qui malheureusement conditionnés pour réfléchir de travers et capables d’étouffer leur morale, s’ils en ont, malgré tout ce désastre que la France commet sur notre sol, sont ce qu’ils sont : des sous-fifres.
Lorsque Sekou Ahmed Touré de la Guinée avait chassé cette bande de rongeurs sur son territoire, qu’est-ce que les guinéens n’ont pas subi? La France a fermé tous les robinets et tous les accès pour maintenir la Guinée dans un sale État.
Lorsque Thomas Sankara du Burkina Fasso a résisté face à cette même France qui aime se faire passer comme la maîtresse du monde libre en Afrique, qu’est-il arrivé à Thomas Sankara ?
Lorsque Laurent Bagbo de la Côte d’ivoire a refusé que des Français viennent feutre le bordel et ramasser toutes leurs richesses en Côte d’ivoire, qu’est-ce qui lui est arrivé ?
Idriss Deby avec la rébellion que la France finance, et utilise comme pression sur lui, est un exemple toujours d’actualité. La seule fois qu’il a tenté de résister, les rebelles sont rentrés jusqu’à Ndjamena, pour lui faire changer d’avis par rapport à la France.
Kadafi n’a-t-il pas payé de sa vie son sentiment anti-Français et occidental ?
Que ce Macron garde pour lui-même son intelligence, puisqu’il n’est pas en mesure de nous accorder de l’intelligence.
La France est prête à mettre le feu et tuer toutes les populations de ces zones pour maintenir sa position.
Quand je vois nos présidents, ils me font pitié, parce qu’eux-mêmes pris aux piège dans un système de mafia qui tue tout sur son passage. Ils sont pris au piège, parce qu’ils ont été obligés de pactiser pour être présidents, et ils sont obligés de suivre les ordres quoi qui arrive.
Pourquoi les opposants africains hostiles à la France ne parviennent jamais au pouvoir ?
Pourquoi les opposants ou les hommes politiques qui rêvent d’être présidents sont obligés de tenir des discours ni queue ni tête, et jamais remettre la France en cause, malgré tout le désastre et le sang des Africains avec lequel elle se nourrit??
Aujourd’hui, les êtres humains sont liés de partout le monde, l’information circule et la France ne pourra ni contrôler les individus, ni continuer de les tuer à cause de leurs points de vues.
Les Maliens n’ont jamais dit qu’ils sont contre les Français, les Maliens disent stop à l’installation de la France avec ses entreprises qui pompent nos sols sans notre avis et qui continuent de nous tuer, nous piétiner, et dégrader nos sols. Ni école, ni formation, ni économie, rien du tout en dehors de la misère sociale. Quelle humiliation de la dignité humaine ! Qu’est-ce que cette France croit pour se permettre de s’imposer chez nous et nous maintenir dans la misère totale.
La France ne pourra jamais réussir à tuer tous les Maliens de partout, et tous les Maliens de partout en ont marre de cette mascarade française qui nous décime. Stop la France ! Stop l’armée française, retournez chez vous ! Laissez-nous dans notre misère. De cette façon on en voudrait plus à cette France de guerre et de terreur.
Si Macron est sûr de ce qu’il dit, il n’aura plus besoin de convoquer nos présidents qu’il regarde sans respect pour leur demander un avis auquel ils ne pourront pas assumer la responsabilité vue l’ampleur des dégâts que cette France causera sur nos terres.
Nous ne sommes pas des moutons. Nous ne sommes pas des instruments qu’on tue à volonté, nous sommes des êtres humains et nous demandons au peuple français de demander à l’État français de se retirer de chez nous sans alimenter des crises sans précédentes. Que cette France puisse comprendre qu’elle a assez tué les Africains, qu’elle nous laisse entre nous et reparte avec toutes ses armes. Nous n’avons pas des usines qui fabriquent des armes ni les moyens d’inventer des guerres atroces juste pour l’intérêt de quelques hommes de l’industrie de l’armement sans foi ni loi.
Fouttez le camp de chez nous et arrêtez de nous tuer comme des insectes.

Touré Abdoul Karim

Source : Info Matin

Suivez-nous sur Facebook sur