Le représentant de la minusma à Kidal sur le pied de départ

Après le tollé soulevé par ses déclarations au congrès du MNLA, le représentant de la Minusma à Kidal vient d’être relevé de ses fonctions.
Christophe Sivillon, puisque c’est de lui qu’il s’agit, avait, dans son discours, annoncé la présence d’une « délégation venue du Mali ». Comme si Kidal est un département français. Ou une République en République du Mali. Cette déclaration a suscité colère et indignation à tous les niveaux.
Partis politiques, associations de jeunes et de femmes, société civile, gouvernement… ont, unanimement, condamné cette déclaration. Avant de réclamer le départ de Christophe Sivillon.


Mais coup de théâtre : Mahamat Saleh Annadif, chef de la Minusma tente de couvrir son « agent », arguant que les Maliens ont mal interprété les propos de Christophe Sivillon.
D’ordinaire si discrète, la Cour constitutionnelle s’est fendue d’un communiqué, dans lequel elle demande au gouvernement et à la Minusma d’en « tirer toutes les conséquences de droit ».
Résultat : la Minusma s’est engagée, suite à la protestation du ministre des Affaires Etrangères, à prendre des mesures proportionnelles à la « gravité de la déclaration » de son agent.
Le représentant de la Minusma à Kidal est relevé de ses fonctions. Il serait, déjà, en route pour la France qu’il n’aurait jamais dû quitter.
Oumar Babi
Source: Le Canard Déchainé

Suivez-nous sur Facebook sur