KIDAL: La CMA et la Plateforme fument le calumet de la paix

Suite à une rencontre, tenue le 2 décembre 2020 à Aguel-Hoc, les responsables de la CMA et ceux de la plateforme des mouvements du 14 juin 2014 d’Alger ont convenu d’assurer ensemble la sécurité des personnes et de leurs biens dans les zones sous leur contrôle. Une commission sécuritaire, chargée de la mise en œuvre des modalités pratiques sécuritaires prenant en compte les spécificités de chaque région, sera mise en place.

 

Dans le cadre d’une tournée de la paix dans le nord du pays initiée par la plateforme des mouvements du 14 juin 2014 d’Alger, les responsables de la CMA et ceux de la plateforme se sont rencontrés à Aguel Hoc. Pour la circonstance, le président en exercice de la CMA, Alghabass AG Intalla, accompagné de Mohamed Najim du MNLA et une forte délégation sont venus répondre à l’appel de la plateforme avec à sa tête le nouveau porte-parole, Haballa Ag Hamza ; le président d’honneur, Hanoune Ould Aly, l’ancien député de Bourem ; l’honorable Mohamed Ould Mataly et une forte délégation.

Les deux parties ont échangé sur plusieurs points en présence du gouverneur de la région de Kidal et la Minusma, notamment le vivre ensemble, la cohésion sociale, la sécurité des populations et l’éducation des enfants.

Suite à la rencontre, les deux parties ont signé une déclaration commune. Sur le plan politique, la CMA et Plateforme sont convenues à avoir une position commune dans la mise en œuvre de l’Accord de paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger ; se soutenir dans l’intérêt commun de leurs populations ; d’œuvrer pour l’application des mécanismes consensuels de gestion politique, adoptés par les autorités traditionnelles.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur