Face à l’insécurité grandissante au centre : les jeunes ressortissants de Mopti interpellent les autorités compétentes

Les jeunes ressortissants de la région de Mopti, ont tenu le vendredi 5 janvier 2018, un point de presse dans la salle de conférence de la pyramide du souvenir. L’objectif était de prendre à témoin l’opinion nationale et internationale sur les préoccupations de cette région face à la crise que notre pays a connue en 2012, laquelle persiste encore. Elle a été animée par le président de l’association ‘’Saghan-cire jeunesse de Mopti’’ en langue Bozo qui veut dire ‘’la vieille ville de Mopti’’, Mama Samassekou, assisté par son secrétaire général Hamadoun Bah et du point focal de l’association à Mopti Nouhoum Konimpo.

Rappelons que notre pays a connu en 2012 l’une des crises sécuritaires la plus grave de son histoire. La partie septentrional du pays est occupée par des groupes armés aux revendications différentes. Cette crise s’est progressivement étendue à toutes les régions du Mali et au District de Bamako. Ce qui a fait qu’elle a touché directement ou indirectement les maliens de toutes les couches sociales, toutes les activités socio-professionnelles, toutes les confessions religieuses et toutes les ethnique. Il est à souligner que cette crise, a particulièrement affecté le centre du pays, c’est-à-dire la région de Mopti (Mopti, Bandiagara, Bankass, Djenné, Douentza, Koro, Youwarou et Teninkou).

Par ailleurs, selon le président de l’Association Saghan-cire jeunesse de Mopti, Mama Samassékou, la région avant la crise, était paisible, loin de l’Adrar des Ifoghas. A ses dires, les populations de Mopti souffrent aujourd’hui et les autorités compétentes doivent prendre leur responsabilité en amenant une politique qui permettra aux populations de surmonter cette souffrance. Pour le président Samassékou, cette crise a entrainé la pauvreté dans la région de Mopti et les jeunes ne savent plus à quel saint se vouer. Pour des pistes de solutions à la crise sécuritaire dans la région de Mopti, cette association de jeunes ressortissants de Mopti propose le renforcement du contingent militaire de Mopti pour permettre d’accomplir correctement la mission qui leur est assignée l’installation des bases militaires à la dimension d’un bataillon renforcé à Dioura et Doungoura pour pouvoir faire face aux attaques qui proviennent de la République islamique de la Mauritanie, l’engagement d’une opération militaire vigoureuse dans la partie du Delta centrale du Niger comprise entre Diafarabé et Youwarou « Opération Delta » avant la crue du fleuve Niger et ses défluents et enfin le recrutement en nombre représentatif des jeunes du cercle dans l’armée.

Sur le plan administratif et politique, elle propose le retour de l’administration dans tous les cercles avant la fin du premier trimestre 2018, l’implication des ressortissants de ladite région dans les structures dédiées à la recherche des solutions à la crise et l’organisation d’une rencontre d’envergure de recherche de solutions à la crise dans la région et au niveau de chaque cercle.

Concernant le plan économique, l’association a sollicité entre autres, la formation des pêcheurs de la région en pisciculture et leur dotation en outils modernes de pisciculture, la formation des guides et des antiquaires de la région dans d’autres domaines pour assurer leur conversion, la relance de l’usine de fabrication des sacs qui employaient au moins 100 jeunes directement et 67 jeunes indirectement.

En outre, pour le secrétaire général du ‘’Saghan-cire jeunesse de Mopti’’, Hamadoun Bah a dit que la région est tellement anéantie que l’urgence d’une résolution durable de la crise n’est plus à démontrer. A l’en croire, aujourd’hui, 248 structures sont abandonnées ou détruites, c’est plus que le double en un an. Il a soutenu que selon l’Unicef près de 80 000 enfants, rien que dans la région centre sont désormais hors du système scolaire. « Difficile de prendre des mesures concrètes pour protéger les populations, l’Etat malien est quasi absent de cette partie du pays et la mission onusienne peine à s’y déployer », a-t-il asséné.

Cependant il est à noter que cette association apolitique et indépendante a été créée en 2013 avec comme objectif global de contribuer au développement et à l’épanouissement de la région de Mopti.
S.B. TRAORE
Suivez-nous sur Facebook sur