Deux homosexuels échappent à la décapitation des djihadistes maliens

pede homosexuel mali bamako charia decapitation

Capturé par les milices islamistes, un couple gay de Gao aurait échappé à leur exécution, fin janvier. Ils témoignent de leur calvaire dans une vidéo.

L’opération française au Mali aurait sauvé deux hommes condamnés à mort pour homosexualité, rapporte une vidéo de l’agence Reuters. L’un d’eux dit avoir arrêté par la police islamique dans la ville de Gao. «On m’a dit que mon ami avait tout avoué. Ils m’ont battu jusqu’à ce que je perde connaissance.» Son procès a été expéditif: aucun témoin de la défense n’a été cité à comparaître. Verdict: la mort par décapitation. Un deuxième homme raconte avoir pu s’échapper de la prison à la suite d’un bombardement français, autour du 26 janvier: «Une foule est arrivée et a cassé la porte. On m’a dit que j’étais libre, que la ville avait été débarrassée des islamistes».

APPLICATION STRICTE DE LA CHARIA
Les différents groupes jihadistes qui ont occupé le Nord-Mali ces derniers mois prônaient une application stricte de la Charia. Plusieurs exécutions, lapidations et mutilations auraient été menées durant cette période. Par ailleurs, les lois de l’Etat malien ne répriment pas les rapports homosexuels, en dépit d’un très large rejet de l’homosexualité au sein de la population.

 

Suivez-nous sur Facebook sur