DDR SPECIAL A MOPTI : 270 armes de guerre et 97 grenades déposées par 352 ex-combattants

Le Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR spécial) est rentré dans sa phase active. Hier, le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, a procédé hier à la clôture des opérations de la première phase du DDR spécial à Soufroulaye à Mopti. Ce sont 270 armes de guerre, 97 grenades qui ont été déposés par 352 ex-combattants.

Le chef du gouvernement, Dr. Boubou Cissé, était au camp de cantonnement des combattants à Soufroulaye à Mopti, où il a procédé  à la clôture des opérations de la première phase du DDR spécial. En effet, il s’agit d’une phase d’un  processus de Démobilisation-Désarmement-Réinsertion (DDR) des ex-combattants issus des groupes armés. La cérémonie s’est déroulée  en présence du gouverneur de la région, le Général Abdoulaye Cissé, du président de la Commission nationale DDR, M. Zahabi Ould Sidi Mohamed, de la représentante adjointe du secrétaire général des Nations Unies au Mali, Mme Mbaranga Gasarbwe.

A en croire la cellule de communication de la primature, “cette visite matérialise la volonté du Gouvernement à réaffirmer ses engagements en les respectant en termes de proximité, de présence sur le terrain et de suivi rapproché dans ce processus de désarmement dont l’importance n’échappe à personne”.

” Soufroulaye constitue une étape importante dans le processus de stabilisation et de sortie de crise de notre pays. Il y a seulement quelques semaines, j’ai procédé ici même, au lancement du programme de démobilisation des combattants à l’effet de réduire la violence communautaire. J’avais promis de revenir rapidement pour constater l’évolution du processus, des progrès réalisés et m’enquérir des défis”, a déclaré le Premier ministre lors de la cérémonie.

Après avoir entonné l’hymne national du Mali avec les 352 ex-combattants désarmés volontairement, qui appartenaient aux groupes armés parmi lesquels figurent 17 femmes, le Chef du Gouvernement a visité le dépôt des armes et minutions rendus par les ex-combattants lors de leur enregistrement au programme. Il a également visité les ateliers d’apprentissage de métiers destinés à ceux qui bénéficieront d’un programme de réinsertion socio-économique (formation et financement d’activités génératrices de revenus) lors de la seconde phase du DDR. L’enrôlement au sein des FAMa, pour ceux qui le souhaiteront se fera sur la base d’un processus tel que défini dans le décret fixant les modalités d’intégration des ex-combattants. Lire la suite sur aumali…

 

A.M.C

Source: l’indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook sur