Barkhane/Mali : Les hélicoptères de transport lourd danois entament leur mission sur les chapeaux de roues

Les aviateurs danois déployés à Gao [Mali] pour soutenir les opérations de la force française Barkhane avec deux hélicoptères de transport lourd [HTL] AW-101 Merlin n’a pas perdu de temps. Après que le premier appareil a atteint sa capacité opérationnelle initiale [IOC] le 17 décembre, le second est arrivé le lendemain.

Et, une semaine plus tard, le détachement de la Flyvevåbnet [force aérienne royale de Danemark, ndlr] a annoncé avoir atteint sa pleine capacité opérationnelle, avec 23 jours d’avance par rapport à la planification initiale. Un tour de force réussi grâce, explique l’État-major des armées [EMA] au « soutien essentiel apporté par les militaires français et au partage d’expérience avec l’unité anglaise également présente. »

En effet, depuis juillet 2018, la Royal Air Force [RAF] a également mis trois hélicoptères de transport lourd CH-47D Chinook à la disposition de la force Barkhane. Et leur apport est si précieux que l’état-major français espère qu’ils resteront au Mali après l’été 2020.

Mais, a priori, la contribution des deux AW-101 Merlin danois, appartenant à l’Escadrille 722, basée à Karup [Jutland], devrait tout aussi importante. L’un de ces appareils a assuré sa première mission le 26 décembre, laquelle a consisté à transporter du fret et un véhicule tactique sous élingue vers une base avancée française, sous l’escorte d’un hélicoptère d’attaque Tigre.

En trois semaines, les AW-101 ont « soulevé beaucoup de sable », assure l’état-major danois, selon lequel ces deux hélicoptères ont déjà effectué une trentaine de vols au profit de Barkhane, ce qui représente, selon un dernier bilan établi le 13 janvier,  75 heures de vol.

« Les forces françaises ont des problèmes techniques avec certains de leurs hélicoptères et la demande de vols avec les hélicoptères danois EH101 est élevée », explique par ailleurs l’état-major danois, dans son dernier compte-rendu des opérations.

Avec ses trois turbines Rolls-Royce Turbomeca RTM322, l’AW-101 Merlin peut transporter jusqu’à 30 fantassins ou 5 tonnes de fret, à une vitesse de croisière de 278 km/h.

« Je suis heureuse que la contribution danoise à l’opération Barkhane avec des hélicoptères de transport soit désormais bien engagée. C’est un démarrage réussi, grâce à une personnel dévoué et bien préparé ainsi qu’à un bon soutien des Français. Les militaires danois et français devraient en être félicités. Avec d’autres alliés européens, ils contribuent désormais quotidiennement à une tâche importante dans une région caractérisée par la tourmente et l’instabilité », a commenté Trine Bramsen, la minsitre danois de la Défense.

Comme le Royaume-Uni, le Danemark fait partie des pays qui ont rejoint l’Initiative européenne d’intervention [IEI] qui, lancée par la France, ne s’inscrit pas dans le cadre de la Politique de sécurité et de défense commune de l’Union européenne [UE]. L’Estonie, qui en fait aussi partie, a engagé un détachement d’infanterie à Gao, au sein de la force Barkhane.

Source : Zone militaire

Suivez-nous sur Facebook sur