Attaques à Mondoro et BouLkessi: le parti FAD interpelle les autorités

Le Bureau Politique National du parti Front Africain pour le Développement condamne sans réserve les attaques terroristes survenues à Mondoro et à Boulkessi dans la région de Mopti le lundi 30 Septembre 2019.

Le parti présente ses condoléances les plus émues aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.
Selon des témoignages d’habitants de la zone, le bilan serait plus lourd que ne laisse entendre le gouvernement.
Cette attaque similaire à celles de Dioura et de Guiré vient confirmer que la montée en puissance de l’armée malienne n’est qu’un grotesque mensonge d’État masquant une incapacité totale du régime à restaurer l’appareil sécuritaire du pays.
Le Mali paie aujourd’hui le prix de la corruption au sein de l’armée, phénomène entretenu par l’élite politique chargée de l’exécution de la loi de programmation militaire, qui au passage reste complètement inadaptée aux menaces qui pèsent sur le pays.
Le F.A.D engage les pouvoirs publics à faire sans délai un audit transparent de la gestion des ressources allouées aux forces armées, et des différentes missions de formation de nos soldats par les partenaires extérieurs.
Le parti de la jeunesse militante appelle l’ensemble des forces progressistes à se retrouver dans une unité de pensée et d’action pour sauver le Mali de l’effondrement.
Bamako, le 02 Octobre 2019.
Pour le Bureau Politique National La 1re Vice Présente

Zeinabou Maïga.

Source: info-matin.

Suivez-nous sur Facebook sur