A Taoudéni, la MINUSMA aux côtés des jeunes leaders communautaires

Le 17 octobre, le bureau régional de la MINUSMA à Tombouctou, à travers sa Division de la Communication Stratégique et de l’Information Publique (PIO), en collaboration avec les jeunes leaders de Taoudéni, a organisé une séance de sensibilisation et d’information sur le mandat de la MINUSMA, mettant l’accent sur les efforts de la Mission dans le renforcement de la cohésion sociale et du vivre ensemble. L’activité organisée au profit des jeunes du quartier Koyra Tawo de Tombouctou visait à promouvoir le dialogue pour un retour définitif de la paix.

 

La rencontre a mobilisé environ 150 jeunes leaders de Taoudéni dans leur diversité ethnique, dont une centaine de femmes. L’événement s’est déroulé en présence des représentants de plusieurs sections du bureau régional de la MINUSMA, à savoir : les Affaires Civiles, Stabilisation et Relèvement, Justice et Correction, les éléments de la Police des Nations Unies (UNPOL) et la Force.

Au cours de l’activité, les participants ont exprimé leurs inquiétudes vis-à-vis de la situation sécuritaire dans la région. Après avoir écouté les différents intervenants réclamant la paix et la sécurité, le personnel de la MINUSMA a édifié les participants sur les efforts sans cesse déployés par la Mission onusienne en faveur de la paix, de la cohésion sociale ainsi que le vivre ensemble aux côtés des autorités maliennes.

Selon Nanni Mint Mohamed, présidente de la coordination des femmes de Taoudéni, la population de Taoudéni reconnait les efforts déployés par la MINUSMA, même si elle dit en attendre davantage : « Nous, les femmes de Taoudéni, tenons à exprimer toute notre tristesse et désolation à la suite des événements douloureux du 19 septembre 2019 ayant causé la mort d’enfants innocents ». Elle a aussi invité les autorités maliennes et la MINUSMA à chercher des voies et moyens afin de mettre un terme à cette situation d’insécurité.

Au terme des échanges, Ahmed Ould Saki, président des jeunes Foum-Elba a émis des souhaits, notamment celui de multiplier les formations de renforcement de capacités des jeunes de Taoudéni, la prise en compte des jeunes de Taoudéni dans le recrutement et la prise en compte des associations féminines de Taoudéni dans les projets à impact rapide (QIPs).

Source: Minusma

Suivez-nous sur Facebook sur