Musique Rap: voilà le « Fest hip-hop rapou dogokon »

Le groupe Mali speace organisera, du 7 au 13 mai prochain, à Bamako, la première édition de son festival dénommé ‘’ Fest Hip-Hop rapou dogokon ‘’. L’information a été donnée, le lundi 19 mars, à la faveur d’un point de presse, à la Maison de la presse.

Le point de presse a été animé par le rappeur Ismaël DOUCOURE, plus connu sous le sobriquet Master Soumi, en présence de son manager Doni BRASO, de l’animateur de l’émission Mali Rap sur TM2, Amadou TOGO, et de plusieurs membres de la Commission d’organisation dudit festival.
Le rappeur Master Soumi a expliqué que ce festival est une initiative du groupe Mali speace en collaboration avec tous les rappeurs de notre pays. Il a informé que cette initiative a été prise suite au constat selon lequel dans beaucoup de pays de la sous-région des festivals dédiés uniquement au Hip-Hop sont organisés. Ce qui n’est pas le cas au Mali, d’où l’initiative d’organiser un festival Hip-Hop dans notre pays.
Selon les explications du rappeur Master Soumi, ce festival a été initié pour contribuer à trouver une solution aux dérives que subit le Hip-Hop dans notre pays. Une occasion qui sera mise à profit pour mieux cadrer les jeunes rappeurs, d’organiser mieux le secteur, mais aussi de donner un nouveau visage au Rap malien et surtout rendre plus professionnel ce genre musical.
« Nous constatons aujourd’hui que le Hip-Hop fait face à beaucoup de dérives avec des rappeurs qui s’adonnent à des injures, à l’apologie de la violence, à la dépravation des mœurs. Nous, en tant qu’ainés, devrons nous unir pour participer à l’éducation et à la sensibilisation de nos cadets afin de redorer l’image du Hip-hop », a justifié le conférencier.
Master Soumi a par ailleurs soutenu que malgré le manque de sponsors et de partenaires techniques et financiers, le Groupe Speace a décidé d’organiser ce festival sur fonds propre. Selon lui, cette rencontre permettra d’outiller la jeune génération, de donner un nouveau visage au Hip-Hop malien et d’avoir désormais un festival de Hip-Hop au Mali.
« Vu que le Rap est considéré dans notre pays comme une musique de conscientisation et la musique la plus écoutée au Mali, particulièrement par les jeunes, et occupe une très grande place dans l’échiquier de la musique malienne, il doit être fait dans le respect de nos valeurs sociétales », a déclaré Master Soumi.
Le conférencier a informé que la première édition du Fest Hip-Hop se tiendra à Djalakorodji et l’entrée est gratuite pour tous ceux qui feront le déplacement. Le festival, dit-il, se déroulera en trois volets à savoir : le volet éducatif avec un atelier pour former les rappeurs tout en créant un cadre d’échanges entre les ainés et la jeune génération pour partager les expériences. Le volet des compétions avec l’organisation d’un concours entre les jeunes rappeurs peu connus dénommés ‘’16 mesures pour convaincre’’ autour des thématiques telles que l’immigration clandestine ; la paix et la cohésion, la corruption, la jeunesse et les élections, la consommation de la drogue et la mal gouvernance. Enfin, un volet consacré aux festivités et aux concerts.
Pour sa part, Doni BRASO, membre de la Commission d’organisation du Fest Hip-Hop et manager de Master Soumi, a rappelé qu’une réunion a été organisée avec tous les acteurs du Hip-Hop malien afin de recueillir leurs suggestions et recommandations pour renforcer le contenu du projet.

PAR MAGNE COULIBALY (STAGIAIRE)

info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur