Musique : Black-Ismo

L’artiste rappeur Black Ismo a animé, le vendredi 1er mars 2019, à la Maison de presse, un point de presse, focalisé sur la présentation de son nouvel opus « Tribal » aux hommes et femmes de médias. C’était en présence des responsables du label « Zaka- Zaka Music ».

« Tribal », c’est le nom de ce nouvel album, composé de 11 titres plus un bonus, ce qui fait 12 titres, précise l’auteur.
Selon l’artiste, il a fallu un travail de plus de 12 mois pour mettre dans les discothèques cette œuvre, qu’il considère comme un nouveau bébé.
Pour la réalisation de cet album produit par Zaka-Zaka Music, dira le jeune rappeur, plusieurs instruments traditionnels comme le Djembé, le Kamalé Ngoni, et la Kora ont été utilisés comme principaux instruments.
« Dans cet album, nous abordons des sujets relatifs au travail, ainsi qu’à l’épanouissement de la jeunesse, l’immigration, la misère. Pour prouver que tout n’est pas que tristesse, nous avons aussi évoqué des thèmes concernant des histoires d’amours et des potentialités que regorge notre continent», a-t-il dit.
Le jeune rappeur, dans la présentation de sa nouvelle œuvre, il nous garantit des belles chansons en featuring avec plus d’une dizaine d’artistes malienne.
« Cela est une manière de donner un chance aux débutants talentueux. On y trouve plusieurs genre comme le Rapp, le Reggae, le RNB. Nous signalons aussi que des artistes d’autres pays de la Guinée Conakry, et du Nigéria ont participé aux différents featuring dans l’album », a-t-il précisé.
Pour son producteur, Jonathan KONATE de Zaka-Zaka Music, cet album est un produit 100% malien en termes de composition, d’arrangement, de financement, entre autre.
Pour la sortie officielle, le Manager, Bréhima KONATE a annoncé l’organisation d’un méga concert pour le 26 avril 2019 au Pavillon des sports du Stade omnisport omnisports de Bamako et d’autres activités qui entrent dans e cadre de la promotion de l’album.
Ismaël Diawara alias Black Ismo est un musicien, rappeur et chanteur né au Congo originaire du Mali.
« C’est en écoutant PBS, Daara J, IAM, 2Pac que Black Ismo que je suis est tombé amoureux du Hip Hop. C’est en 2010, lors du festival Étonnant Voyageur, que j’ai participé à l’atelier de Slam animé par les membres du collectif Aslama, Kalyre et Bouba Chaman avec la présence des artistes français Rouda, Souleymane Diamanka et Oxmo Puccino. Cet événement a été décisif pour Black Ismo car j’ai décidé de devenir musicien professionnel à l’issue de cette rencontre », a-t-il fait sa biographie.

PAR CHRISTELLE KONE

info-matin

Suivez-nous sur Facebook sur