Festival de sélingué : Fenêtre ouverte sur la réconciliation nationale

Prestations d’artistes, expositions ventes, conférence-débats, défiles de modes tels étaient entre autres événements phares de la 8e édition du festival international de Sélingué  tenu du 28 au 30 mars et placée cette année sous le thème : “Le rôle des femmes et de la jeunesse dans la réconciliation”.

En seulement à 8 ans d’existence, le festival international de Sélingué Urban Music and mode n’a rien à envier à aucune autre activité de ce genre au Mali non seulement sur le plan organisationnel mais surtout la programmation des artistes nationaux et internationaux. L’artiste vedette de cette édition était le jeune rappeur américain SB. Outre celui-ci, les festivaliers se sont régalés avec les Abdoulaye Diabaté, Sidiki Diabaté, Vieux Farka Touré, Cheick Siriman, Sadio Sidibé, Salomé Dembélé, Faratuben, Van Baxi, Calibre 27, DR Keb.

Si le festival a déjà conquis le cœur des populations locales de Sélingué, c’est aussi un rendez-vous que nombreux amateurs de spectacles de Bamako, à Sikasso en passant par Bougouni ne ratent pour aucune raison. Toute chose qui fait la fierté des hommes de Salifou Telly, patron du festival international de Sélingué. C’est pourquoi, Ibrahim Coulibaly l’administrateur général du festival s’est félicité du fait que malgré un environnement peu favorable notamment dû à l’absence des sponsorings, le festival de Sélingué a pu se faire une place au soleil.

Coïncidant avec la période de deuil national, suite aux tueries d’Ogossagou, il a exprimé toute la sympathie des festivaliers et de l’équipe dirigeante. Il a été demandé à tous les festivaliers de porter des brassards noirs. “Le festival de Sélingué est de nos jours l’un des grands festivals au Mali sinon je dirai le plus grand. C’est pourquoi de la première à la huitième édition, nous n’avons jamais raté ce rendez-vous. Comme vous voyez, nous venons en groupe d’amis”, a témoigné Ousmane Diarra un participant.

En tout cas, du côté des prestations artistiques, le public a été très bien servi avec de nombreuses prestations musicales dont les plus marquantes ont été avec Sidiki le jeune prodige de la Kora Diabaté, Calibre 27 et Vieux Farka Touré. Spectateurs et organisateurs ont apprécié la réussite de cette énième édition. Et le maire de Sélingué Maguette Ndiaye a, lors de la dernière nuit des festivités, témoigné tout le soutien du conseil communal à cette initiative.

Des activités lucratives

C’est toute une activité lucrative qui se développe autour de ce festival. Du vendeur de sandwich, aux parkeurs… tout le monde trouve son compte. “C’est vrai que Sélingué n’est pas une zone enclavée, mais de nos jours il n’y a aucune activité qui puisse nous apporter autant d’argent en si peu de temps que le festival de Sélingué. Car durant les trois jours du festival tous ceux qui mènent des activités lucratives se frottent les mains. Les hôtels sont saturés, les stations d’essence font de bonnes affaires, les vendeurs ambulants se frottent les mains. En clair, le festival fait tourner l’économie de la localité”, s’est félicité un responsable de l’administration locale.

Il faut noter que l’année dernière, ce festival a vu défiler de nombreux artistes internationaux comme Viviane Chedid du Sénégal et Floby du Burkina Faso.

  Kassoum Théra, envoyé spécial

Source: Aujourd’hui

Suivez-nous sur Facebook sur