Mali : le médiateur de la Cedeao, Goodluck Jonathan, arrive à Bamako

L’ancien président nigérian, Goodluck Jonathan, et médiateur de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) dans la crise politique malienne, est arrivé dimanche à Bamako dans le cadre du suivi de la gestion de la transition.

“Nous nous sommes déjà habitués à venir ici à Bamako, dans le cadre du suivi régulier de la Transition, pour voir les conditions dans lesquelles les élections vont se dérouler dans le délai imparti par les chefs d’Etat”, s’exprimait Goodluck Jonathan à sa descente de l’avion à l’aéroport international Modibo Keita de Sénou au micro de l’Agence Anadolu.

” C’est pour cela que nous sommes encore ici ce matin pour suivre et rendre compte aux chefs d’Etat de l’avancée de la Transition au Mali” a-t-il souligné.

« Nous allons avoir des concertations avec les acteurs à différents niveaux à partir d’aujourd’hui jusqu’à mardi », a déclaré le médiateur de la CEDEAO à la presse malienne et étrangère.

L’ancien président nigérian aura des échanges cet après-midi avec le Comité local de suivi de la transition, composé des représentants, dans le pays, de la Cédéao, de l’Union africaine et de la Mission des Nations Unies.

Le 2 septembre courant, le Comité de Suivi Local de la Transition au Mali a été reçu par le Premier ministre Dr, Choguel Kokalla Maïga à la Primature. Le chef du gouvernement a réaffirmé l’engagement des autorités à respecter le délai de la transition.

À sa sortie d’audience, le comité de suivi local de la transition se dit ”rassuré” par l’engagement du gouvernement à respecter le délai de la transition, a annoncé El-Ghassim Wane, chef de la Minusma et membre du Comité.

Goodluck Jonathan va s’entretenir lundi avec le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, plusieurs membres du gouvernement mais aussi avec la classe politique et la société civile.

Mardi, au terme de sa visite, le médiateur de la Cédéao échangera avec le président de la transition, le colonel Assimi Goïta.

Mali

Source : AA / Bamako / Amarana Maiga

Suivez-nous sur Facebook sur