MOHAMED SIDDA DICKO, MINISTRE DE LA JUSTICE, AUX ASSISES JUSTICE-BANQUES : ‘’Je suis souvent interpellé sur les lourdes condamnations judiciaires qui suscitent des interrogations…’’

La salle de conférence de l’Institut National de Formation Judicaire (INFJ) Me Demba Diallo a servi de cadre le mardi dernier pour l’ouverture de la Session de Formation à l’intention des Magistrats et des Professionnels des Banques et Etablissements Financiers du Mali sur le thème : “Les relations entre banques et la justice au Mali”, sous la présidence du ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux,  M. Mohamed Sidda Dicko. Cette session prendra fin aujourd’hui jeudi 08 avril 2021.

Ministre de la Justice, des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux du Mali.
Crédit photo © Boub´s SiDIBÉ | Mali Buzz

Cette formation, cinquième du genre a également enregistré la présence du Premier président de la Cour d’Appel de Bamako, du Procureur Général près la Cour d’appel de Bamako, des chefs de juridiction et de parquet, du président de l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers (APBEF),  des chefs des Services centraux et Assimilés du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme  et de plusieurs Experts Formateurs.

Selon les données, la complexité de certaines matières sur lesquelles les juges sont appelés à rendre leurs décisions, les garanties de sécurité juridique et judiciaire entrant dans la grille d’analyse des investisseurs, ainsi que les insuffisances de la formation universitaire et de la formation professionnelle initiale ne laissent guère le choix que d’aller vers le renforcement des capacités des personnels judiciaires à travers des formations leur donnant l’occasion de se confronter à d’autres compétences dans différents secteurs. Le secteur des banques est, par excellence, l’un des secteurs à faire découvrir par les acteurs judiciaires, en raison de l’extrême technicité des questions qui y sont abordées, de la sensibilité du secteur et des caractères qui sont attachés à l’exercice de l’activité bancaire.

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux,  M. Mohamed Sidda Dicko a précisé qu’il a entendu le cri de détresse de certains de nos concitoyens qui, dans leur majorité, dressent un tableau (…)

TOUGOUNA A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook sur