CELEBRATION DUN AN DU MANDAT 2018-2023 : La vraie interview imaginaire dIBK

Sur la chaîne publique, le président de la République, à loccasion du premier anniversaire de sa réélection, a laissé entendre que tout va pour le mieux au Mali parce quil ne vit plus sur la même planète que les Maliens.

Comme à son habitude, le président de la République na apporté aucune réponse aux préoccupations de la majorité silencieuse du peuple malien. Des préoccupations qui pourtant nombreuses. Tout au long de lentretien taillé sur mesure IBK sest évertué à répéter quau Mali tout va pour le mieux.

Un tour dans le Mali profond nous situerait sur la situation difficile et intenable que les familles maliennes vivent. Cest tout le contraire des propos du président qui voit tout en rose. La fronde est grande et le ton monte partout, il ny a pas un seul secteur qui ne connaisse des problèmes. Une pléiade de crises qui vont des crises sécuritaires, en passant par des crises scolaires et sociales.

À ces difficultés sajoutent le printemps de la route au Mali avec des manifestations pour réclamer la réhabilitation de nombreuses routes en état piteux à travers le pays. Les échos ont retenti à Kayes, Kolokani, Didiéni, et Diéma et se sont poursuivis dans les régions du Nord du pays, Tombouctou, Gao, Ménaka, Bandiagara, Bougouni et aussi dans la capitale à Missabougou, Banconi et Mékin-Sikoro.
Les syndicats qui étaient en sommeil ont repris eux aussi du poil de la bête. Des préavis de grèves sont sur la table du gouvernement. La gouvernance est aujourdhui très critiquée et la corruption, elle, est à ciel ouvert pour ne pas dire à son paroxysme.
Le cas des hélicoptères cloués au sol et les ristournes des cotonculteurs alimentent les débats dans les grins, autres places publiques et dans les salons feutrés de la capitale. Le dialogue politique inclusif dont on vante est presque plombé. Le gouvernement après cette sotie musclée des jeunes de toutes les contrées titube et semble se mélanger les pédales. Nonobstant tous les maux, le président tente de rassurer les Maliens que tout va bien.
Avec cette jeunesse engagée, cette jeunesse consciente finit les caresses qui consistaient à endormir le peuple. Les Maliens se réveillent maintenant dun sommeil long et ils sont décidés à mettre les gouvernants aux pas. Aucune autoglorification ne les en dissuaderait.
Kélèmoniodjè Traoré Printemps
Source : ÉchosMédias

Suivez-nous sur Facebook sur