BAKARY KONIBA TRAORÉ DIT BAKARY PIONNIER EN EXCLUSIVITÉ : « SI L’UNITÉ DU PAYS ÉCLATE, PLUS RIEN NE NOUS RESTE »

Au regard de la situation sociopolitique que vit actuellement notre pays, hier lundi 8 juin 2020, nous nous sommes entretenus avec Bakary Koniba Traoré dit Bakary Pionnier nul autre que le 9ème vice-président du Rassemblement Pour le Mali (RPM), un doyen et membre fondateur du parti duquel est issu le Président de la république Ibrahim Boubacar Keita. Sans langue de Bois, et en toute franchise, Bakary Koniba a répondu à nos questions et donné des solutions aux maux qui minent actuellement notre société. 

Nouvel Horizon :

Mr Traoré, Que pensez-vous de la marche du 5 juin ?

Bakary Koniba Traoré dit Bakary Pionnier :

Je suis un républicain. Dans un Etat de droit, tout citoyen à la liberté constitutionnelle d’évoquer aux yeux de l’opinion et des autorités ses problèmes, même par une marche. La condition constitutionnelle est que l’organisateur de la marche ne provoque pas de violences. La marche qui demande le départ du Président de la République est allée trop loin. Le Président de la République est la clé de voute et le garant de la Constitution. Demander ou exiger son départ, s’il était obtenu, débouche sur des conséquences d’anarchie et de tyrannie, des conséquences plus graves que le problème soulevé. Si l’unité du pays éclate, plus rien ne nous reste. Un vrai démocrate ne laisse pas son pays dans un tel péril.

Nouvel Horizon :

Comment se porte actuellement le parti présidentiel ?

Bakary Koniba Traoré dit Bakary Pionnier :

Etant donné que je suis malade et immobilisé depuis longtemps, je ne suis pas actif comme   le pionnier que j’ai toujours été, ceci implique que je ne dispose pas suffisamment d’informations pour parler de l’état actuel du parti présidentiel.

Nouvel Horizon :

 

Pour l’élection du président de l’Assemblée Nationale, le RPM avait son candidat, finalement il a été constaté que le candidat Moussa Timbiné a été imposé. Qu’est-ce que cela vous dit ?

Bakary Koniba Traoré dit Bakary Pionnier :

Par rapport au président de l’Assemblée Nationale, il y a eu des candidatures. On a dit qu’il est resté deux candidats dont l’un, Diarrassouba a volontairement et délibérément désisté. Cela veut dire qu’il a retiré sa candidature librement. Ce qu’un démocrate peut dire ici est que le président de l’Assemblée Nationale a été élu par ses pairs députés et ne peut être considéré comme un choix imposé par qui que ce soit ou quelque autorité.

Nouvel Horizon :

Cela fait plus de deux mois que Soumaïla Cissé a été enlevé par des terroristes. Que pensez-vous de cette situation ?

Bakary Koniba Traoré dit Bakary Pionnier :

Je pense que l’enlèvement de mon frère Soumaïla Cissé, première personnalité de l’opposition que j’appelle ‘’Mory’’ est une mauvaise chose. Je suis informé que les autorités et d’autres personnalités sont engagées, pour tout faire, dans le sens de sa libération. Il nous revient en tant que personne de foi, très sincèrement, de faire beaucoup de prières pour qu’Allah lui accorde sa liberté. Pour les personnes qui l’ont enlevé, je lance un appel de compression, de générosité, d’unité de la nation, de foi, de bien-être de sa famille et de ses amis, de bonheur du peuple malien pour sa libération.

Nouvel Horizon :

Qu’est-ce que vous avez à dire au peuple malien ?

Bakary Koniba Traoré dit Bakary Pionnier :

À l’endroit du peuple malien, la sauvegarde de la paix, de l’unité, de la sérénité, du pardon est un message fort que le malade que je suis, immobilisé depuis presque 10 ans, lui atteste.

Nouvel Horizon :

Avez-vous un mot à l’endroit de ceux qui sèment la terreur et le désordre dans notre pays ?

Bakary Koniba Traoré dit Bakary Pionnier :

Pour ceux qui sont et peuvent être les diviseurs, les semeurs de trouble et d’angoisse dans ce pays qui nous est si cher à tous, je leur demande de songer à la fraternité, à la dignité de ce peuple, et l’histoire jugera.

Nouvel Horizon :

Aujourd’hui qu’est-ce que vous avez à dire au Président de la République ?

Bakary Koniba Traoré dit Bakary Pionnier :

À l’endroit du Président de la République, je confirme ma confiance, en tant que première personnalité sur qui l’espoir et tout l’espoir du peuple peut porter, parce qu’il en est capable, il en a la volonté, il peut bénéficier du soutien de toutes les bonnes volontés de ce pays. Je lui souhaite bonne chance et j’espère que le peuple qui croit profondément en la vertu du dialogue passera par ce dialogue, comme l’a démontré le Dialogue National Inclusif, pour trouver une vraie solution durable à tous nos problèmes.

Entretien réalisé par Tougouna A. TRAORÉ

Source: NOUVEL HORIZON

Suivez-nous sur Facebook sur