Voitures brûlées, Arc de triomphe tagué… La manifestation des « gilets jaunes » tourne à la violence près des Champs-Elysées

Les premiers heurts ont éclaté vers 8h45 quand des manifestants ont tenté de forcer un barrage.

Des heurts ont éclaté, en marge du mouvement des « gilets jaunes », samedi 1er décembre. C’est en haut des Champs-Élysées, sur le rond-point de l’Etoile, que les premiers heurts ont éclaté vers 8h45 quand des manifestants ont tenté de forcer un barrage. Les forces de l’ordre ont alors répliqué par des tirs de gaz lacrymogène et des camions à eau.

L’Arc de triomphe s’est trouvé ensuite plongé sous un nuage de lacrymogène, au milieu des jets de projectiles. Autour du monument, des manifestants ont lancé des pavés sur des camions de gendarmes mobiles lancés à pleine vitesse avenue de la Grande Armée, où presque tous les commerces étaient fermés.

Autour de la flamme du soldat inconnu, qui repose sous l’Arc de triomphe, des manifestants casqués et encagoulés ont entonné la Marseillaise, dans un climat extrêmement tendu. Un tag « les gilets jaunes triompheront » a également été peint sur le monument.

Aux alentours de midi, le rond-point de l’Etoile a été évacué et bloqué par un double cordon policier, repoussant les manifestants les plus virulents vers les avenues adjacentes où des barricades de fortune étaient dressées.

Francetvinfo.fr

Suivez-nous sur Facebook sur