VIDÉO: Hilarant! Theresa May en visite en Afrique du Sud esquisse des pas de danse

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé mardi son intention d’augmenter l’investissement du Royaume-Uni en Afrique après le Brexit, alors qu’elle faisait son arrivée en Afrique du Sud pour son premier voyage officiel sur le continent. Elle annonce un plan d’investissement de 4,4 milliards d’euros pour soutenir les économies du continent.

En effet, devant un parterre d’hommes d’affaires, la première ministre a affiché un objectif présenté comme ambitieux : « Que le Royaume-Uni devienne le premier investisseur des pays du G7 en Afrique d’ici à 2022 ». Ambitieux, mais atteignable : avec 55 milliards de dollars investis en 2016 (soit 52 milliards d’euros à l’époque), le Royaume-Uni suit de près les Etats-Unis, qui ont investi 57 milliards de dollars la même année, d’après les chiffres de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced).

Mme May a également promis un plan d’investissement de 4,4 milliards d’euros pour soutenir les économies africaines, centré sur la création d’emplois pour les jeunes. « Les défis auxquels l’Afrique est confrontée dépassent la seule AfriqueIl est dans l’intérêt du monde entier que ces emplois soient créés pour s’attaquer aux causes et aux symptômes de l’extrémisme et de l’instabilité, pour gérer les flux migratoires et pour encourager une croissance propre », a-t-elle affirmé, sans préciser quel montant serait alloué à chaque pays.

Theresa May esquisse des pas de danse:

Mme May, qui a pris ses fonctions il y a deux ans, a également rencontré des élèves dans une école du Cap. Elle a profité de l’occsaion pour se dégourdir un peu les jambes en esquissant quelques pas de danse spontanés sur une note de musique traditionnelle sud-africaine.

S’adressant à l’assemblée de l’école, elle a remercié les enfants qui l’ont accueillie avec des mouvements de danse. Dans la même lancée, elle a annoncé des bourse d’études de longue durée qui permettront aux étudiants étrangers de faire des études au Royaume-Uni.

La bourse sera désormais ouverte à 100 autres étudiants africains.

“Ce que je vois dans cette salle aujourd’hui, c’est l’avenir de l’Afrique du Sud”, a-t-elle déclaré.

La Première ministre britannique se rendra mercredi au Nigeria où elle rencontrera le président Muhammadu Buhari dans la capitale fédérale Abuja, ainsi que des victimes d’esclavage moderne à Lagos, capitale économique du pays.

Theresa May s’entretiendra jeudi au Kenya avec le président Uhuru Kenyatta et rendra visite à des troupes britanniques formant des soldats du continent à la lutte contre les bombes artisanales.

Depuis la décision des Britanniques de quitter l’Union européenne, Londres multiplie les contacts diplomatiques pour préparer les accords commerciaux qui viendront se substituer à ceux de Bruxelles.

Elle est accompagnée par une délégation représentant les intérêts commerciaux britanniques dans le cadre des efforts visant à approfondir les relations entre le royaume britannique et l’Afrique avant la sortie de l’Union européenne en mars. « On ne peut pas concurrencer la puissance économique de certains pays, a t-elle concédé. Mais nous pouvons offrir des investissements de long terme et de haute qualité.”

Regardez la vidéo ci-dessous…

Afrikmag

Suivez-nous sur Facebook sur