Tension entre le père de Meghan Markle et la famille royale

Depuis que Thomas Markle le père de la duchesse Meghan Markle a donné une interview le 18 juin dernier dans l’émission matinale britannique Good Morning Britain, c’est un climat plutôt tendu qui règne entre la famille royale et le beau-père du prince Harry.

Le prince Harry épousera au printemps prochain l’actrice américaine Meghan Markle, a annoncé lundi son père, le prince Charles. Harry, qui à 33 ans est le cinquième en ligne pour la succession sur le trône britannique, et Meghan Markle, 36 ans, se sont fiancés ce mois-ci. /Photo prise le 27 novembre 2017/REUTERS/Toby Melville

L’on se souvient qu’au cours de cette interview, Thomas Markle a abordé plusieurs sujets parmi lesquels son absence au mariage, sa rencontre avec son beau-fils, l’annonce du mariage ou encore le scandale des photos de paparazzi, l’envie de Meghan et le prince Harry d’avoir les enfants.

Mais le sujet qui a suscité la tension et le mécontentement de la famille royale c’est celui qui concernait les opinions politiques du prince Harry. Le père de Meghan n’a pas joué la carte de la discrétion en ce qui concerne les points de vue politique du Prince Harry.

Thomas Markle a ainsi révélé que le prince Harry n’était pas contre une sortie du Royaume-Uni de l’Europe et souhaiterait donner à Donald Trump « une chance »« Je ne suis pas tout à fait d’accord avec lui mais ça ne m’empêche pas de toujours l’apprécier. Harry a ses opinions, j’ai les miennes », a précisé le beau-père du prince. Quelques mots qui auraient dû rester privés, ce qui a fortement contrarié Kensington Palace. Thomas Markle espère cependant que ces quelques mots n’auront pas trop d’incidence sur ses futures relations avec sa fille et son beau-fils. Rien n’est moins sûr.

Par ailleurs, Thomas Markle envisage de voyager en Angleterre, ou de demander au couple de lui rendre visite prochainement. Et pour cause, il n’a toujours pas rencontré son gendre mais attend ce grand moment avec impatience.

Source: Daily express
Suivez-nous sur Facebook sur